Apprendre l’allemand entre amis

Marina est une jeune allemande qui a décidé de fonder sa propre école d’allemand à Berlin baptisée Freundkreis. Oubliez les laborieux cours de langue enfermé entre quatre murs. L’idée de Marina est d’enseigner l’allemand de façon ludique et pratique. Au programme organisation de barbecue à Tempelhof, commande de bières au Späti, explorations des bars de Kreuzberg… Dans cet article elle nous présente 5 mots berlinois essentiels.

“Berlin est et restera toujours une ville cosmopolite. On parle anglais, au moins dans les bars, les boîtes, les colocs. Mais il y a toujours l’autre Berlin. Pas loin des quartiers branchés, il y a la vie berlinoise authentique : les coins pas touristiques où les gens parlent la langue de la capitale : l’allemand. La langue est la clé pour capter une culture dans son entier. Les petites notions, les tournures… La langue révèle tout le bonheur et le malheur d’un peuple, dit-on. Ainsi en est-il avec l’allemand et Berlin.

fk2

Ayant vécu toute ma jeunesse en Allemagne de l’Ouest dans les années 90, c’est à travers le rap allemand que j’ai appris à aimer ma propre langue. Il y a des groupes qui ont marqué toute une génération en Allemagne avec leurs paroles. Aujourd’hui, ils font partie de notre mémoire collective. Il y avait les fameux Dynamite Deluxe, Massive Töne, Curse et Freundeskreis, bien sûr. Ce groupe de Stuttgart avec Max Herre comme chanteur sont plus des poètes que des rappeurs. Dans ‘Esperanto’, ils chantent en allemand, en français, en anglais, avec un seul message : parlez des langues !

C’est avec cet amour des langues que j’ai fondé ma propre école d’allemand à Berlin. Portant le nom Freundeskreis, elle a pour but de donner des cours d’allemand dans une atmosphère décontractée et conviviale. Plutôt qu’un groupe d’apprenants je veux créer un cercle d’amis, car je suis convaincue qu’on apprend plus facilement si on est entre copains.

Pour ceux qui viennent d’arriver à Berlin et qui veulent comprendre plus que Hallo et Tschüß, je vous conseille de retenir les mots suivants :

Späti [der] : cette institution berlinoise qui risque de disparaître fait partie de la culture berlinoise. Avec votre vendeur de Späti, vous pouvez échanger vos premiers mots en allemand. Vous y trouvez tout ce dont vous avez besoin, entre autre, votre Wegbier.

Wegbier [das]: la bière à emporter et à boire dans la rue n’est pas si courante dans les autres villes allemandes. Alors que dans le sud de l’Allemagne, la vente de l’alcool n’est pas autorisée après 22h, la Wegbier berlinoise reste un accessoires de choix dans les rues (et aussi dans les transports) de la capitale.

Tschüßi : un mot de Berlin Est qui remplace le Tschüß. Avec un Tschüßi, toute journée grise s’éclaire un peu, même auprès de la vendeuse de la boulangerie qui n’exprime pas toujours une grande joie de vivre.

Kiez [der] : Le Kiez est le microcosme de tout Berlinois. Plus petit qu’un “Bezirk” (quartier), le Kiez est un grand pâté de maisons. On y a son bar préféré, son Späti et avec de la chance (étant donné la taille de Berlin), au moins une partie de son Freundeskreis.

Freundeskreis [der] : Nom du fameux groupe de Hip Hop, le Freundeskreis c’est aussi ton cercle d’amis avec qui tu passes des nuits blanches berlinoises. Ceux que tu rencontres dans un cours d’allemand ou à une WG Party, et ceux avec qui tu partages des années et parfois même toute ta vie.

Pour apprendre encore plus de mots allemands, visitez Freundeskreis et rencontrez Marina :
Site web
Facebook

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *