Le Berghain pour les nuls

Crédit photo: Magali F. Fouquet

D’accord, je ne suis ni une clubbeuse ni une pro de l’électro et le Berghain est loin d’être le club le plus secret de Berlin, bien au contraire ! Toutefois j’ai envie de parler de ce lieu hors du commun tant par ses murs, sa faune et sa musique que par l’ambiance restée tout à fait berlinoise malgré les assauts des touristes.

Au milieu d’une friche industrielle près de Ostbahnhof une ancienne centrale électrique. Vous entendez les battements de la musique dans les rues vides et sombres entourées d’HLM. En suivant le son vous arrivez devant le haut bâtiment gris plein de tags. A un étage la lumière change de couleur, les vitres vibrent, les gens sont dans un autre monde. A la fois excité mais un peu apeuré vous aussi vous voulez être transporté.

Comme dans tous les clubs berlinois il y a certaines règles à respecter pour espérer pouvoir y entrer. Contrairement à Paris, sortir sa robe de soirée, son jean de marque et ses Louboutins vous sera fatal. Le problème, c’est que les codes sont totalement subjectifs, variables et secrets. Je ne peux que vous donner quelques conseils pour éviter d’être d’office jeté :

Berhain-berlin1. Ne pas se présenter par groupe de plus de 3 personnes,
2. Pour les filles, être accompagnées d’un (bel) homme. Si vous n’êtes qu’entres femmes vos chances plongent de 50 % il faudra assurer avec un super look ! En effet le Berghain est à l’origine un club gay et c’est toujours plus ou moins le cas bien que la cohabitation avec le Panorama Bar assure une certaine mixité,
3. Etre avec des allemands ou pratiquer un minimum la langue germanique. Surtout éviter de faire profiter la file d’attente de vos éclats de voix françaises,
4. Ne pas être ivre ou trop visiblement défoncé mais ne pas sembler non plus trop net,
5. Niveau vestimentaire, difficile de donner des conseils. Extravagance appréciée mais doit être naturelle. Laissez les vêtements chics au placard, profitez-en, vous pouvez danser avec des chaussures plates !
6. Arrivé devant Sven, le physio baraque tatoué et percé, figure emblématique du Berghain, ne tressaillez pas et faites comme si vous étiez un habitué certain de rentrer. Si on vous jette, pas la peine de discuter, peut-être que trop de personnes du même style que vous viennent de rentrer… Pas la peine non plus de chercher des idées de cadeaux pour l’amadouer il est incorruptible.

Vous avez réussi à franchir le pas de la porte ? C’est parti pour l’aventure après la fouille minutieuse et le passage à la caisse. Environ 14 euros, cher pour un club berlinois mais comme c’est ouvert du samedi soir au lundi matin non-stop vous pouvez amortir le prix (ouvert aussi du vendredi soir au samedi midi).

Il fait sombre. Au rez-de-chaussée aux plafonds gigantesques vous êtes déjà assourdi par la musique du premier étage. Le décor est industriel, mais y a t-il vraiment un décor ? De nombreux canapés accueillent les fatigués, les amoureux ou les extasiés en montée. Gravissez les escaliers métalliques pour découvrir le Berghain…

Une salle toujours haute de plafond, des coursives, des hommes cheveux ras et torses nus suants sur les bit de la musique techno, à son optimum grâce à l’un des meilleurs sound systems du monde et à l’office de la perle des djs.

Berhain-berlin

Sur les cotés un bar, des sortes de balançoires géantes, un marchand de glaces et des toilettes dégueux mais toujours fournies en papier hygiénique. Les fêtards y entrent rarement seuls mais plutôt par 2, 3, 4…filles, garçons… pour les besoins naturels mais aussi pour conclure une heureuse rencontre et se nourrir de remèdes artificiels et illusionnistes.
Mais que fait ma fille dans un endroit pareil dirait ma mère ! Et bien parce qu’on s’y sent irrésistiblement bien et libre. Est-ce la musique qui vous ensorcèle et vous transporte loin du quotidien ? L’atmosphère libertine mais très respectueuse (pas de mains aux fesses ni de types lourds qui se serrent derrière vous) ? La bonne humeur ambiante, presque naïve, des gens, extravagants ou non, qui s’amusent dans ces lieux hors du temps et, il semble, sans coordonnées géographiques.

Évidemment des avis divergeront sur ce point et certains détracteurs se plaindront de la musique trop forte, de ces personnes bizarres autours d’eux et des hommes qui s’enlacent. Moi, ni punk, jamais vécu dans un squat et élevée au son de Jean Ferrat, je m’y sens pourtant comme chez moi.

Berhain-berlin

Je dois préciser que je fréquente plutôt le Panorama Bar situé à l’étage supérieur, une électro moins hard et plus minimale, une faune bigarrée. Je suis totalement tombée sous le charme ce week-end. Le temps a permis de déplacer la fête dans le jardin. Encore du béton mais aussi de l’herbe, des transats, des coussins en hauteur et comme toujours à Berlin des idées à piquer. On pourrait presque inviter l’émission « Du coté de chez vous » ! Quoiqu’il est interdit de prendre des photos ou de filmer pour des raisons de respect de la vie privée des visiteurs.

Pour profiter pleinement du Berghain, réserver un hôtel à Friedrichshain.

Et pour les vrais durs il y a le Lab réservé aux hommes et installé dans les sous-sols. Au programme soirées gay nudistes, fétichistes, SM et autres sex-parties. Mais là je ne pourrai pas vous en parler !

Berghain
Le Lab-oratory

Un morceau du Dj très mimi que l’on a pu entendre dimanche après-midi, Motor City Drum Ensemble (cliquez sur l’image) :

ensemble-city-drum-ensemble-Berhain-berlin  

9 Réponses à “Le Berghain pour les nuls”

  1. Amandine

    Merci pour cet article très bien écrit et qui donne envie d’y aller de se perdre dans ce lieu. Je vous tiens au jus sur la suite… Sachant que nous sommes 6 filles plutôt cool mais pas toutes fan de cette musique qui m’ennivre mais je pense être assez persuasive 😉

  2. Clément

    Encore moi. J’ajoute ma contribution.

    Déja: “C’est ouvert du vendredi soir au lundi matin non-stop vous pouvez amortir le prix.” Cliché. On racontes tous ça a ses potes de visite parce que ça fait grave krass, mais non. Le panorama est ouvert le Samedi, et il coute 12€. Le berghain n’est lui ouvert qu’a partir du Samedi soir. Si vous étiez la le vendredi, tampis pour vous, il vous faudra re payer, et ça sera ce coup ci 15€.

    Pour ce qui est de la selection, tu a tout dit. On nous parle d’une porte dure a l’entrée, oui et non. C’est fou le nombre de groupe d’anglais déchiré qui s’étonne de ne pas pouvoir rentrer, ou le petit groupe de française/Espagnole/italienne qui respirent la France/l’espagne/l’italie a 20km a la ronde. Pour rentrer, faut juste ressembler a un local, sans tomber dans “je me suis déguisé en Hipster”.

    VG,
    Clément

  3. Juste un petit commentaire pour dire que je suis allé au Berghain il y a deux jours.
    Nous étions 5. 5 français, aucun qui ne parlait l’allemand. Nous étions habillé comme tous les jours, jean t shirt pull à capuche. 3 garçons 2 filles, de 28 à 22 ans. Nous nous sommes présentés tout les 5, sans se séparer. Nous sommes rentré sans difficultés…
    Tout ça pour dire qu’il n’y a pas de ” conseils ” à donner. On est passé cette fois-ci, on peut se représenter de la même façon la semaine prochaine et se faire refoul. 70% des gens devant nous se sont faire refoul, et pourtant ils étaient par groupe de 2-3 à chaque fois. Parfois mal habillé, parfois trash. Parfois jeunes, parfois plus vieux. Il ny’a AUCUNE condition, aucune.

  4. Salut, article très bien construit, c’est cool!

    Je voudrais simplement rajouter quelques points qui semblent pour moi évident…

    Je vous déconseille de venir au Berghain :

    – si vous êtes homophobe!

    – si vous avez une fragilité auditive (je ne rigole SURTOUT pas la dessus, même avec des boules caisse le son du Berghain et vraiment très fort, au dessus de tout ce que vous avez pu imaginé, au Panorama c’est plus réglementé)

    -Si vous vous sentez mal a l’aise dans les endroits sombres et vastes

    -Si vous êtes trop défoncé(e)s, facile de s’égarer et de finir avec je ne sais qui… Back room impressionnantes

    voila…

  5. Très bon article, je reconnais bien le Bh que j’aime ! Pas trop convaincu par les conseils pour y entrer, le dimanche matin c’est sans probleme.

    Par contre, le Bh ferme le samedi vers midi et reouvre le soir jusqu’au lundi matin, mais ce sont 2 “soirees” distinctes, avec des stamps differents.

    En ce moment, on voit passer des photos sympas du bh tirees d’une expo a l’Akademie der Künste, Je n’ai pas encore eu le temps d’aller la voir, donc je ne sais pas ce qu’elle vaut.

  6. Claire

    Petite précision: il n’y a pas vraiment de dress-code ou de règle pour rentrer au Berghain… Cerbère m’a refusé l’entrée une fois (ok, on était un groupe de 3 filles, mais habillées Berlin style, parlant allemand) par contre, pour le groupe de 8 anglais hétéros, bien bourrés et PIRE, au sex-appeal douteux derrière nous dans la file, y’a pas eu de problème!
    La deuxième fois que j’ai tenté, Cerbère a fait preuve de clémence, alors qu’on était un groupe de 5 ou 6 avec juste un mec…

  7. Elodie

    J’aurai dû le préciser mais non les photos ne sont pas de moi, je n’avais pas envie de me faire confisquer mon appareil photo ! Bon article sur l’expo Kubus ! et merci pour le lien…

  8. Mais que fait ma fille dans un endroit pareil dirait ma mère !
    réponse :
    Elle n’a pas encore tout découvert à Berlin et elle s’éclate….
    Pendant ce temps sa mère s’efforce de rester zen

    chusssssssssssssss

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *