Dégustation Déjà Bu ?

Evénement Déjà Bû
Crédit photo: Florian Dargirolle

Photos : Walid Abdellaoui

L’avantage de changer constamment d’entreprises (3 à mon actif à Berlin), c’est que l’on a plein d’anciens collègues dont certains ont des reconversions très intéressantes : DJ, organisateurs de soirées ou… importateur de vin !

J’avais revu mon ancien collègue Nicolas lors d’une soirée et il m’avait parlé de sa nouvelle activité. Depuis plusieurs mois il importe du vin de Bourgogne, sa région d’origine, et fait le bonheur de ses amis, les amis de ses amis, les amis des amis de ses amis.
Au fur et à mesure le réseau s’agrandit. De fait la capitale ne manque pas d’amateurs de bons vins… mais l’offre n’est pas toujours au rendez-vous. Nicolas qui est fils de vigneron, bon connaisseur de vin et surtout un consommateur averti a décidé de faire de l’une de ses passions, son métier ! Il vient à la rescousse des amateurs berlinois en leur proposant des vins qu’il sélectionne lui-même lors de ses fréquents voyages en Bourgogne.
On peut les lui commander via sa page Facebook ou demander la liste de prix sur nicolas@dejabu.de.

déjabu2

Quel est le meilleur moyen de tester la qualité de ses vins importés ? Et bien c’est d’assister aux dégustations qu’il organise régulièrement. Nicolas m’a conviée à l’une d’entre elles qui s’est déroulée à la Käserie, une soirée mêlant vins de caractère et succulents fromages. J’imagine quel difficile travail de préparation ce fut pour eux, de passer des soirées entières à tester vins et fromages pour trouver les meilleurs combinaisons…

Nous étions donc une vingtaine, armés de verres à pied pour déguster la sélection de 6 vins. Avant de passer aux choses sérieuses un kir (aligoté avec crème de cassis) pour l’apéritif. Nicolas nous explique que le plus important est d’avoir une crème de cassis de qualité. Puis nous passons au crémant de Bourgogne accompagné de chaource et d’informations sur sa conception. Se succèdent ensuite un Hautes-Côtes de Nuits blanc avec de l’abondance, un Hautes-Côtes de Nuits rouge et de la tome des Bauges, un Côte de Nuits Villages (rouge) et un morceau de salers puis enfin un Nuits-St-Georges accompagnant du langres. Le tout avec des explications simples en français et en allemand, intéressantes et compréhensibles, même pour les non initiés.

déjàbu1

Il faut bien avouer qu’à la fin de la soirée il est un peu plus difficile de se concentrer sur ces éclaircissements œnologiques mais aucun mal de tête à déplorer le lendemain matin, signe que la dégustation était de qualité !

Pour être tenu au courant des prochaines soirées dégustations rendez-vous sur la page Facebook Déjà Bu ? et envoyez un mail sur nicolas@dejabu.de.

Une Réponse à “Dégustation Déjà Bu ?”

  1. Florian

    J’ai participé à la premiére dégustation Déjà Bu à la Käserie et ce fût une soirée très agréable ! Nicolas propose de très bons prix pour des vins de qualité. J’ai un faible pour ses Hautes Côtes de Nuits, minéraux et légers et très abordables.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *