J’ai testé… les logements de vacances à Berlin

Logements de vacances à Berlin

Photo : Jérôme Gué

Selon votre conception du voyage, votre budget et la durée de votre séjour, plusieurs solutions de logement de vacances s’offrent à vous. J’en ai expérimenté plusieurs, retour d’expérience !

1. L’auberge de jeunesse
La première fois que j’ai débarqué à Berlin, en ce temps où je savais juste murmurer « Guten Tag », j’ai dormi 10 nuits dans une auberge de jeunesse en attendant de trouver une colocation.

Les plus : Le prix, 10 euros par nuit avec petit déjeuner inclus (mais c’était en 2005, les prix ont peut être augmentés) et la convivialité avec les autres pensionnaires. C’est en leur compagnie que je fais mes premiers pas dans la nuit berlinoise !
Les moins : Le manque d’intimité, les affaires personnelles qui doivent rester cantonnées dans les valises et qu’il faut sans cesse ranger, et les odeurs corporelles de mon voisin du dessus ! Mais bon vous n’êtes pas obligé de choisir une chambre de 12 comme je l’avais fait.

Parfait pour : les petits budgets, les jeunes (fêtards) et les voyageurs individuels qui pourront rencontrer plein de monde !

2. L’hôtel
Il y a plein d’hôtels différents à Berlin qui se distinguent par leur style, leur gamme de prix, leur ambiance et les services offerts (restauration, wifi, accueil 24/24…). Celui que j’avais testé se trouvait dans une rue calme de Prenzlauer Berg. Il fallait sortir pour prendre ses repas mais la chambre était calme et propre.

Les plus : Le confort, l’intimité, les services, la propreté… mais tout dépend des hôtels et il est difficile de généraliser.
Les moins : Parfois le prix, plus élevé qu’une auberge de jeunesse. Mais cette fois-ci c’était Papa et Maman qui régalaient alors…

Parfait pour : Tout le monde mais en particulier les amoureux transis, les hommes et femmes d’affaire, les voyageurs solitaires un peu fortunés qui veulent leur confort…

3. La location d’appartement
Du plus en plus répandue, la location d’appartement offre de nombreux avantages. Ma famille a eu recours par deux fois à cette solution. Le premier appartement situé dans la Kastanienallee était propre mais un peu petit, au quatrième étage sans ascenseur et surtout… au-dessus d’un restaurant soit-disant mexicain dont je tairais le nom… on aurait préféré éviter les mauvaises odeurs de nourriture dans la cage d’escalier. Le deuxième appartement était situé dans l’immeuble voisin du mien, spacieux, propre, confortable… RAS !

Les plus : Le prix moins élevé qu’un hôtel car les appartements sont assez grands pour accueillir plusieurs personnes. En plus vous pouvez préparer vos repas dans la cuisine. La variété et le choix d’appartements disponibles, regardez sur Oh-Berlin par exemple. Enfin l’intimité et l’impression d’être chez-soi pendant toute la durée du séjour !
Les moins : Si vous passez par des privés faites attention aux éventuelles arnaques. La communication avec les propriétaires, nécessaire pour récupérer les clefs notamment, peut s’avérer compliquée si vous parlez seulement français et eux uniquement allemand !

Parfait pour : Les familles plus ou moins nombreuses, les groupes de potes et les longs séjours.

Si vous êtes tenté(e) par l’une de ces trois solutions de logement vous pouvez consulter le site Oh-Berlin qui propose la réservation d’hôtels, d’auberges de jeunesse et d’appartements. Il y a des avis de voyageurs, des informations sur Berlin et si besoin l’assistance d’une équipe locale polyglotte.

4. La sous-location
C’est la solution que j’avais choisie lors de ma seconde arrivée à Berlin. Certains Berlinois habitant en colocation proposent leur chambre en sous-location le temps de leurs vacances. J’avais ainsi pris celle d’une étudiante pendant deux semaines. La chambre était grande, propre mais très bruyante car l’appartement était au-dessus d’une route très à Moabit. Mais j’avais eu la chance de tomber sur une colocataire très sympathique.

Les plus : Le prix, l’espace et l’intimité procuré par la chambre, la rencontre avec les autres colocataires, la découverte de la vie en colocation…
Les moins : les colocataires si ça ne colle pas entre vous…

Parfait pour : les futurs Berlinois qui ont besoin d’un peu de temps (et d’espace pour leurs 6 valises) avant de trouver leur colocation permanente.

Pour trouver une sous-location (Zwischenmiete en allemand) regardez mon article sur la colocation !

5. le couchsurfing
Je dois avouer que je ne l’ai pas pratiqué à Berlin mais dans d’autres pays. Le principe ? Un habitant vous accueille chez lui gratuitement et vous offre pour une ou plusieurs nuits un canapé, un lit, un tapis de sol… L’objectif est l’échange. Souvent les hôtes sont aussi des voyageurs et ont déjà pratiqué le couchsurfing. Aussi les sujets de conversation ne manquent pas !

Les plus : la découverte de la vraie vie d’un Berlinois(e), les bons plans qu’il/elle ne manquera pas de vous donner et qui vous permettront une visite moins touristique de la ville, et parfois la naissance d’une amitié ! Le prix mais si votre seul but est de dormir gratuitement, passez votre chemin !
Les moins : le confort parfois sommaire, le manque d’intimité, l’organisation si vous n’avez pas de double des clés. Je n’ai jamais eu de problème relatif à la sécurité. Sur les sites de couchsurfing chaque membre, hôte ou couchsurfeurs, a un profil sur lequel apparaissent les évaluations et les commentaire des membres qui ont déjà eu affaire à eux.

Parfait pour : les routards, les touristes à la recherche d’authenticité et d’échanges, les polyglottes, les voyageurs solos.
Pour trouver un hôte visitez ces sites que j’ai personnellement utilisés : www.couchsurfing.com et www.hospitalityclub.org.


Une Réponse à “J’ai testé… les logements de vacances à Berlin”

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *