Une soirée au Friedrichstadt Palast

Crédit photo: Soenne

Un weekend ou je rendais visite à mon copain, il m’annonce qu’il a des cartes pour le spectacle « The Wyld ». Un titre suffisamment intriguant pour attiser ma curiosité. Ne connaissant pas la ville, je me suis laissée guider jusqu’au Friedristadt Palast qui est l’un des théâtres les plus modernes et les plus prestigieux d’Europe. Situé dans « l’East End » du quartier Berlin Mitte, c’est un des musts du divertissement berlinois. Pour comprendre comment il en est arrivé là, il faut savoir que son histoire débute il y a plus de 100 ans et à peu près 200 mètres plus loin. Avant d’en dire plus sur ce superbe spectacle (suspense !), un brin d’histoire s’impose.

De l’ancien au nouveau Friedrichstadt Palast

L’histoire du Palais commence en novembre 1919 dans la rue 1 am Zirkus, dans ce qui fut auparavant une ancienne halle marchande puis un cirque. Suite à la Première Guerre Mondiale, le régisseur Max Reinhardt reprend les rênes et modernise les lieux avec l’aide de l’architecte Hans Poelzug. Le bâtiment renaît donc sous le nom de “Grand Théâtre”. Jusqu’en 1936, le théâtre bat son plein sous la direction d’Éric Charell. Il met en scène les premières revues et invite des artistes comme Marlene Dietrich

Avant d’être renommé le « Friedrichstadt Palast » en 1947, le théâtre a connu des années sombres pendant la Seconde Guerre Mondiale. Il est alors réquisitionné par le Reich et devient un lieu de propagande nazie sous la charge Joseph Goebbels. Mais alors à quel moment le Palais s’est-il déplacé au 107 de la Friedrichstraße?

En 1980 l’ancien Palais est détruit à cause de son niveau de délabrement. C’est donc dans une ancienne caserne que le Friedrichstadt Palast trouve refuge. L’inauguration du nouveau théâtre, celui qui fascine les Berlinois et les touristes, a lieu le 24 avril 1984 avec la présentation d’un programme digne des plus grands cabarets. Le Palais se construit une réputation notamment grâce à la plus longue “Girl-Reihe” (rangée de fille ou Kickline) d’Europe, avec 64 paires de jambes. C’est donc une histoire compliquée qui précède notre fameux monument, dernière grande construction de la RDA. Aujourd’hui le Palais se distingue par sa modernité et l’extravagance des shows.

Des shows dignes de Las Vegas.

Graffiti Woman.

Photo: Tobias Schwarz / costume: Jean-Paul Gautier

Pour produire des spectacles comme “The Wylde”, il faut beaucoup de place et de nombreux aménagements scéniques. La grande salle peut accueillir 1899 spectateurs et possède 2 200 m² de surface de scène avec environ 700 m² de surface mobiles supplémentaires.

« The Wylde-nicht von dieser Welt » est un show de revue créé en 2014 et qui s’est produit pendant 2 ans dans le Friedrichstadt Palast. Le spectacle retranscrivait la folie de la ville et de ses attractions à différentes époques. Du chant, de la danse, de l’acrobatie, un show aquatique, de magnifiques costumes… Tout y était pour en mettre pleins les yeux. Devant cette performance digne de Las Vegas, je suis restée bouche bée et ma première réaction était “Wow, that was crazy!”. Le lieu est magnifique, la scène bougeait dans tous les sens et les effets spéciaux étaient parfaitement réglés. Quel est l’intérêt de vous parler d’un spectacle qui est terminé ? Tout simplement pour vous mettre l’eau à la bouche pour le nouveau show tout aussi prometteur.

« THE ONE Grand Show » mis en scène par Roland Welke, vous emmène dans une ancien théâtre de revue sur le point de s’éveiller. Laissez-vous entraîner dans ce rêve éveillé par plus de 100 artistes, de nouveaux effets spéciaux et des costumes haute-couture réalisés pas notre Jean-Paul Gautier national.

Que l’on soit à Berlin pour un week end ou une semaine, cela vaut le détour. Et en plus c’est abordable puisque les prix vont de 19.80€ à 119.90 €.

Friedrichstraße 107, 10117 Berlin
Site du Friedrichstadt Palast

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *