Le long de la Panke

La Panke est un petit cours d’eau qui traverse le quartier de Pankow (qui en tire son nom), puis celui de Wedding avant de rejoindre la Spree à Mitte. J’ai longtemps suivi son cours en vélo, quand j’habitais à Wedding et que je me rendais à mon travail. C’est une promenade très verte et agréable que j’ai décidé de refaire il y a quelques semaines.

Kolonie

Nous rejoignons la Panke au niveau de la station de S-Bahn Wollankstrasse. Mais perdons très vite son cours en entrant dans une Kolonie (= des jardins ouvriers) qui s’est installée en bordure de la rivière. Ambiance camping/guinguette/soirée disco quand nous arrivons à proximité de la « Kantine », le bar restaurant de la Kolonie où les propriétaires des jardins s’éclatent sur de la variété allemande. Ca donne envie d’être à la retraite et de passer du temps dans ces petits paradis verts où tout le monde se connait.

cimetière

Nous retrouvons la Panke qui se glisse sous le quartier Soldiner que certains comparent à Montmartre. Non pas que ce soit plein de touristes mais plutôt parce que c’est un quartier où de plus en plus de petites galeries s’installent du fait des faibles loyers. En ce dimanche la plupart sont fermées, il faudra guetter les évènements qui s’y tiennent pour les découvrir plus actives. On va faire un tour dans un joli cimetière puis on retrouve la rivière.

entrepôts

Bouffées vertes… puis après avoir traversé l’Osloer strasse on retrouve le passé industriel de Berlin en longeant d’anciennes usines de briques rouges reconverties en ateliers et entrepôts divers.

luisenbad

Et on arrive ainsi auprès des restes de Luisenbad, un complexe de bains thermaux dont il ne reste plus que quelques bâtiments et dont l’architecture détonne avec celle des immeubles alentours. Au 18ème siècle on avait découvert dans le quartier une source d’eau aux propriétés thermales (d’où le nom de Gesundbrunnen). En 1751 le pharmacien de Frédéric II, Dr. Heinrich Wilhelm Behm, obtint l’autorisation de construire des bains, les Luisenbad, du nom de la reine Luise qui vint une fois en cure. Aujourd’hui on y trouve une bibliothèque municipale.

haffen

De l’autre coté de la rue les Uffer Hallen longent la Panke. Ces anciennes écuries ont été utilisées jusqu’en 2006 par la BVG. Aujourd’hui il s’agit d’un centre culturel où les grandes surfaces sont utilisées pour des pièces de théâtre, des concerts ou des expositions.

tribunal

On passe ensuite derrière le bâtiment baroque qui abrite un tribunal. Prenez la peine de faire un détour pour admirer sa façade.

pont

La Panke continue, toujours bordée par la verdure mais aussi par les habitations. On traverse quelques rues jusqu’à tomber sur d’anciennes usines taguées à l’envie.

usine

La faim se fait sentir et coup de bol, au détour d’un tunnel on tombe sur le Panke, un lieu plutôt connu pour ses soirées mais qui propose aussi des plats délicieux dans un jardin improvisé. Le cadre idéal pour une petite pause !

Après un pont, un parc et quelques centaines de mètre la rivière disparaît brutalement. On la cherche mais ne la retrouvons plus. A-t-elle été recouverte pour laisser la place à de nouvelles constructions ?

4 Réponses à “Le long de la Panke”

  1. Danielle J

    Bonjour Elodie,
    Je me rends à Berlin pour une semaine (du 1 au 7 septembre 2013) et ta balade le long de la Panke me séduit. Je ne sais pas si nous louerons des vélos mais on fera la promenade à pieds.
    Si tu as d’autres idées du même genre peux-tu me contacter? J’aime particulièrement les visites qui sortent des sentiers battus.
    J’habite Cognac en Charente (en France!)

  2. Hello Elodie,
    J’ai adoré ton documentaire ‘Le long de la Panke », c’est très joli et je ne connaissait pas malgré mes 7 déplacements à Berlin. Du coup, c’est planifié pour l’année prochaine parmi tant d’autres visites dont une avec toi, c’est sur.
    En attendant merci pour ton site, cela me rapproche de Berlin quand je ne peux pas m’y rendre.
    Continue c’est super.
    Amicalement,
    Babette (Elisabeth)

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *