Tacheles, et ensuite ?

L’histoire du Tacheles s’est terminée en queue de poisson. Les derniers artistes du célèbre squat ont dû vider leurs ateliers en septembre 2012. Certains s’étaient retranchés sur le terrain vague à l’arrière mais ils ont fini par être évacué le 15 juillet 2013. Le terrain et les ruines du bâtiment seraient en vente depuis novembre 2013 à un prix évalué à 200 millions d’euros ! Il faut dire qu’il s’agit de la dernière surface de cette ampleur encore disponible dans le quartier de Mitte. Alors que sont devenus les artistes du Tacheles ?

Ils ont quitté Berlin à la recherche d’autres eldorados, ils vivent au jour le jour de squat en squat, seuls ou en collectifs ils tentent de développer leurs propres espaces artistiques…
Plus ou moins actifs et ouverts au grand public, voici deux lieux créés par des ex-Tacheles, loin, loin de Mitte et du centre de la ville. Ce n’est certes plus l’ambiance ni le décor unique du Tacheles mais on peut y voir les fameuses sculptures métalliques et autres œuvres ferrailleuses.

Kulturhaus Treptopolis

Cofondateurs du Tacheles, les artistes Kemal Cantürk et Hank Moell ont quitté le squat plusieurs mois avant sa fermeture, fatigués de la situation précaire, des conflits internes et sans illusion sur l’avenir. Ils auraient accepté la somme proposée par la banque propriétaire du Tacheles (environ 60 000 euros) pour quitter leurs ateliers, ce qui a provoqué la colère de leurs anciens compères qui les ont traité de traîtres.

treptopolis1

Qu’importe, ils ont trouvé un local dans le quartier de Treptow. Un ancien supermarché abandonné depuis 15 ans qu’il a fallu nettoyer et rénover. Malgré la méfiance des voisins, plutôt des retraités que des punks, l’intégration semble se faire en douceur et le projet Treptopolis est même perçu positivement puisqu’il apporte un peu de vie et d’activités dans ce quartier résidentiel. Dans le local on trouve donc des ateliers, une galerie, un bar, un baby-foot, des fauteuils… de quoi organiser de bonnes soirées et des évènements culturels ! Dans le jardin, les sculptures ont retrouvé la lumière du jour. Moins touristique, plus local, c’est le souhait des fondateurs de Treptopolis. Surveillez le programme sur facebook histoire de ne pas vous retrouver nez à nez avec une porte fermée !

treptopolis2

Treptopolis
Rinkartstr. 18.
12437 Berlin

Alte Börse Marzahn

Autre projet, autre banlieue, autre bâtiment abandonné…
A Marzahn une ancienne bourse aux animaux est en train de reprendre vie. Le dynamique propriétaire de la Alte Börse Marzahn a présenté les lieux et ses projets au cours d’une petite visite guidée. Au milieu des travaux et des ouvriers nous sommes passés de bâtiments en bâtiments.

bourse

Cette bourse en périphérie de Berlin était donc un espace où les fermiers venaient acheter leurs bétail. Les voies ferrées qui transportaient les bêtes sont toujours là. Les anciennes étables en cours de rénovation devraient abriter un marché aux puces et un marchés alimentaire. La grande salle de la bourse où l’on négociait les prix sera transformée en salle de spectacles pouvant aussi accueillir des conférences et des expositions. A l’arrière de cette pièce on planifie la création d’une micro brasserie ! Le propriétaire nous a ensuite montré un secret bien caché… dans d’anciennes latrines : des graffitis qui datent pour certains d’une centaine d’années ! Plusieurs sont écrits en français car des prisonniers ont travaillé là pendant la guerre.

graffitis

Nous passons par plusieurs autres bâtiments en brique qui pourraient se transformer en ateliers, galeries, espaces de travail… tout est possible !

Un peu à l’écart, 8 lettres qui ne trompent pas. Au milieu du décor industriel elles ne détonnent pas, ces sculptures brunes, animales, psychédéliques, poétiques ou humaines. D’anciennes baraques abritent les ateliers de plusieurs artistes du Tacheles qui y ont trouvé refuge. Contrairement à l’ancien squat de l’Oranienburgerstr., ces espaces ne sont pas ouverts au public, du moins pour le moment. On peut juste admirer les œuvres disposées à l‘extérieur. Cela changera peut être quand la Neue Börse Marzahn ouvrira officiellement ses portes, à priori en avril 2014. Affaires à suivre !

taureau

Alte Börse Marzahn
Kunstbaracken
Beilsteiner Straße 51
12681 Berlin

5 Réponses à “Tacheles, et ensuite ?”

  1. Jonathan

    Avez-vous déjà passé une soirée au Czar Hagestolz, le club qui se trouve sur les terres de l’Alte Börse? Qu’en avez-vous pensé ? Il offre une programmation techno alléchante et des concerts y prennent parfois place dans la pièce située dans le « jardin » (:

  2. Buermann

    Je me souvient très bien de ce squatte très actif , mais rien à voir avec ceux que j’ai connu dans les années 80 ou Berlin etait encore en muré. Les artistes y grouiller beaucoup plus et la culture underground y avait presque pignon sur rue .je me souvient très bien de ces rue toujours un peu sale jonché de détritus et bouteille d’alcool vide bien loin du kudam. Le quartier de mitte s’appeller encore le kreutzberg.bon bref je revois encore Berlin d’avant avec beaucoup de nostalgie.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *