Une brasserie résidentielle à Kreuzberg

En me promenant dans le Viktoriapark et en montant sur le promontoire qui a donné son nom au quartier (Kreuzberg) j’avais remarqué ces bâtiments en brique, ceux d’une ancienne brasserie. Moi qui adore ce type d’édifice je n’avais pourtant pas eu la curiosité d’aller voir de plus près. L’occasion m’en fut donné il y a quelques temps.

A l’occasion de l’une de mes visites guidées j’ai fait la connaissance de deux Français, berlinois d’adoption depuis 8 ans. Ils habitent dans cette ancienne brasserie Schultheiss et m’ont invité à leur rendre visite.Les informations qu’ils me donnèrent pour trouver leur appartement me semblèrent superflues et pourtant elles me furent bien utiles une fois dans les nouvelles rues labyrinthiques de la brasserie.

En vélo je gravissais lentement mais sûrement la Methfesselstrasse qui longe un coté du Viktoriapark. Je remarquais une vieille demeure qui semblait avoir été abandonnée pendant des années mais qui bénéficiait maintenant d’un lifting de sa façade.

maison

Mais le bâtiment le plus impressionnant se trouvais dans mon dos, une maison de maître en brique rouge. Sur le coté une arche me permit d’entrer dans les entrailles de la brasserie. Une ruelle pavée bordée de bâtiments modernes. Il ne s’y trouvait que de froides portes d’entrées et des garages. Je débouchais sur une petite place heureusement équipée de petits panneaux indiquant les directions des rues. Cela ne m’empêcha pas de me perdre avec délectation dans l’ancien complexe de la brasserie, mélange de brique, de béton et de verre.

brasserie3

Je passe devant des maisons individuelles couronnées de jardinets avant de rencontrer une habitante qui ne parle pas allemand mais qui m’indique quand même mon chemin. Je finis par trouver l’appartement qui se trouve en face d’une petite place aménagée en terrain de jeux pour les enfants. On y trouve aussi la façade des anciens bureaux administratifs. Mes hôtes qui me font visiter la brasserie. D’abord les vignes qui donnent tous les ans du raisin que les habitants récoltent. Derrière un petit portail donne directement sur le Viktoriapark, presque un jardin privé. Du haut du parc la vue sur la ville est superbe.Nous faisons le tour du monument national de Schinkel qui célèbre les victoires contre l’armée Napoléonienne.

brasserie4

monument

Retour dans la brasserie. Comme à la Kulturbraurei on trouve sur les façades les noms des anciens bâtiments qui nous indiquent leur utilisation d’origine : la ferronnerie, les entrepôts, les écuries… En souterrain se trouvent les anciennes caves mais elles ne sont plus utilisées pour des raisons de sécurité.

Le quartier né au sein de la brasserie s’appelle le Viktoria-Quartier. Depuis 1999 les investisseurs ont fait pousser sur cette surface de 50 000 mètres carrés 450 logements qui respectent plus ou moins l’architecture historique. Et les travaux ne sont pas terminés…
Evidemment il y a eu de nombreuses oppositions à ces projets immobiliers qui ont mis dehors les anciens locataires et qui proposent des logements hors de prix pour la plupart des Berlinois. Récemment un des nouveaux habitants s’est plaint de dégradations volontaires de sa porte.

brasserie2

brasserie1

Les seuls bruits dans l’enceinte de la brasserie sont ceux des chantiers. A part cela les rues sont calmes et presque vides, le quartier étant essentiellement résidentiel. On y trouve toutefois une salle commune qui peut être louée « la salle gothique » autrefois une église.

De retour dans les rues animés de Kreuzberg on a l’impression d’être sortie d’une bulle. Si vous passez dans le quartier je vous recommande une promenade dans ce nouveau quartier à l’architecture très intéressante qui vous fera certainement rêver d’améliorer vos revenus pour y emménager.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *