Vers Rostock

C’était un week-end de 3 jours, le 3 octobre, fête de l’unité allemande et jour férié en Allemagne, étant un lundi. Nous avions prévu de partir quelque part, quelque part où il ferait beau. Nous laissions donc les jours défiler jusqu’à ce qu’une éclaircie apparaîsse dans la météo allemande et nous inspire notre destination. Le week-end approchait et l’espoir d’un “Ausflug” s’éloignait. Nous en arrivâmes même au samedi matin pluvieux, presque résignés, quand un sursaut d’aventure nous prit et que nous décidâmes de partir sur le champ, nous laissant 10 minutes pour louer une voiture, réserver une chambre dans un hôtel de Rostock et une autre sur la route. Voilà comment nous partîmes sur un coup de tête vers le Nord de l’Allemagne à la quête du soleil et de la mer Baltique.

Samedi après-midi

La première étape furent les termes Fontane à Neuruppin, loin dans le Brandebourg, et sur la route vers Rostock. Les images du spa me faisaient rêver depuis longtemps et comme nous étions en voiture nous pouvions nous y rendre facilement. D’extérieur le bâtiment est relativement laid, mais l’intérieur est plus prometteur. Un grand bassin, des baies vitrées et la vue sur le lac adjacent. Déception, la température de l’eau du bassin intérieur n’est pas très élevée, il faut se réfugier dans le bassin extérieur pour espérer se réchauffer. Avec la pluie qui tombe sur nos visages, c’est un drôle de contraste thermique qui s’établit entre les parties du corps immergées et celles hors de l’eau. Au premier étage c’est le paradis du FKK (nudisme), il y a pléthore de saunas et un petit bassin rempli d’eau chaude et salée sur laquelle flottent des corps nus. Drôle de vision pour ces coincés de Français ! On se jette quand même à l’eau, et nous profitons d’un sauna vide. De manière générale on apprécie qu’il y ait si peu de monde (il faut dire que le tarif peut être rébarbatif) mais dommage que pour profiter de l’eau chaude il faille aller dehors ou flotter avec des fesses, seins et organes génitaux à portée de vue.

Samedi soir

Nous avons pu réserver la dernière chambre de l’hôtel Seestern, conseillé par le guide Michelin et situé au bord du lac Müritz, deuxième plus grand lac d’Allemagne. Nous arrivons de nuit et ne pouvons pas vraiment profiter de la vue, mais l’hôtel est très charmant, la chambre immense, et le restaurant plutôt bon. On y mange du poisson et nous préparons à notre prochaine rencontre avec la mer.

Dimanche matin

C’est le soleil inattendu qui nous réveille. Je me précipite sur le balcon et j’ai la surprise de découvrir le paysage autour de moi. L’hôtel se trouve sur une presqu’île. De ce fait, il est entouré par l’eau du lac dont la surface réfléchit les rayons du soleil. Je profite longuement de cette vue et du bien être procuré par le soleil dont on avait presque oublié l’existence après ces longues journées de grisaille.

Petit déjeuner buffet de rêve, on mange pour la journée avant de reprendre notre chemin. Nous décidons de longer une partie du lac de Müritz mais nous devons rapidement oublier cette idée car la route s’en éloigne. Nous tentons de découvrir d’autres lacs du Mecklembourg mais la grisaille est revenue. Nous traversons des paysages mornes, des villages que l’on croirait abandonnés. Sur les rives d’un lac, un “château”, plutôt un manoir en rénovation, accueille des expositions artistiques. Nous faisons l’impasse car le prix d’entrée nous semble bien élevé.

Dimanche midi

Nous nous échappons de cette région qui doit être agréable en été, mais totalement glauque sous la grisaille, et roulons vers Rostock. Son centre ville a été bien reconstruit. On admire plusieurs pans de la muraille qui protégeait la ville, des portes datant du 14ème siècle, des façades de style gothique et des maisons à pignon, plusieurs églises, l’une des plus anciennes universités d’Europe et la place centrale. Vous pouvez vous procurer un plan à l’office du toursime (Universitätspl. 6, 18055 Rostock) qui propose un parcours dans le centre ville.

Dimanche après-midi

Nous allons enfin voir la mer en nous rendant dans la station balnéaire Warnemünde. Très fréquentée en ce long week-end férié et alors que le soleil refait son apparition, la ville est vraiment charmante. Nous trouvons tant bien que mal une place pour nous garer et marchons dans les rues étroites bordées de jolies maisons dont certaines à colombage. Un air de vacances règne le long de son canal et sur la plage. Le soleil de fin de journée illumine le sable blanc propre aux plages de la Baltique. Très touristique mais bien dépaysant, on a oublié Berlin.

Dimanche soir

Nous passons la nuit à l’hôtel Pentahotel de Rostock. Sa façade ancienne cache un intérieur moderne et qui se veut design. La déco de la chambre me semble un peu froide, mais elle est fonctionnelle, confortable et il y a plein de produits cosmétiques qui ravissent mon coeur de collectionneuse. Surtout cet hôtel est à deux pas du centre historique et ses prix sont abordables.

Lundi matin

Soleil aujourd’hui. Nous reprenons la route en direction de Wismar, une petite ville hanséatique dont le centre historique a été inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. De fait ses rues pavées, ses églises, son canal, ses maisons penchées et ses places pavées ne manquent pas de charme. Nous allons jusqu’au port. Des marchands de poissons installés sur des bateaux vendent des encas qui nous font office de petit déjeuner.

Lundi après-midi

Notre dernière étape est la ville de Schwerin. Nous n’en n’avions jamais entendu parlé et ce fut une belle surprise. La ville est baignée par un lac et entouré d’une campagne verdoyante. Le sentiment de vacances se prolonge et nous découvrons son magnifique château situé sur un îlot. La promenade dans les jardins qui le bordent est idyllique, la vue sur les eaux du lac un plaisir renouvelé. Nous ne visitons pas l’intérieur du château car nous voulons profiter de la chaleur inespérée qui s’est abattue sur ce jour férié. Nous déjeunons en terrasse au bord de l’eau. Nos dernières heures de vacances improvisées se passent à marcher dans le centre ville de Schwerin avant de rentrer à Berlin.


Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *