Zoo de Berlin, une saga sauvage

Le Zoo de Berlin est le plus ancien d’Allemagne et fut fondé sous l’impulsion du jardinier Lenné, du chercheur Hinrich Lichtenstein et de l’explorateur naturaliste Alexander von Humboldt. Après 3 ans de travaux le zoo ouvrit ses portes en 1844 dans le Tiergarten. C’est le roi de Prusse, Frédéric-Guillaume IV, qui offrit ses premiers animaux au Zoo. Son prédécesseur avait déjà aménagé un jardin zoologique sur l’île aux Paons au milieu du lac de Wansee et laissait quelques fois le public y accéder. Pendant la guerre le zoo fut totalement détruit, seuls 91 animaux survécurent.

zoo-berlin

En 1955, à l’époque de la séparation de l’Allemagne en deux états, un zoo fut créé à Berlin Est, le Tierpark.
Aujourd’hui les deux zoo travaillent ensemble et sont gérés par un seul directeur.

Le Zoo de Berlin est l’un des plus grands au monde en terme de diversité (1554 espèces) et de nombre d’animaux (17 134 en 2010). Il abrite beaucoup d’espèces menacées d’extinction. C’est par exemple le cas du panda géant, emblème de l’association WWF, que l’on trouve dans les montagnes du Sichuan. Dans les années 70 la Chine a offert des pandas à quelques pays mais leur entretien est onéreux et leur reproduction difficile car les femelles ne sont en chaleur que quelques jours par an. Aujourd’hui seuls une dizaine de zoo en dehors de la Chine en possède un.

Knut était l’un des plus célèbres pensionnaires et symbole du Zoo. Né à Berlin en décembre 2006 ce petit ours blanc avait été rejeté par sa mère. Son frère mourut quelques jours plus tard mais Knut survécut grâce aux soins des employés du zoo qui le recueillirent. Le gardien du zoo, Thomas Dörflein, lui apportait tout son attention. Il le nourrissait, le lavait et dormait même près de lui. Knut parvint à l’âge adulte, fait rarissime pour un ours blanc né en captivité. Il devint très vite une star et l’objet d’une « knutmania ». Le zoo reçut même une menace de mort le concernant et accrut la sécurité autour de son enceinte. Véritable objet commercial le nom de Knut fut déposé par le zoo ce qui doubla sa valeur en bourse. On ne compte pas les livres, les chansons et les produits dérivés dédiés à Knut. Il fit même la couverture du Vanity Fair allemand. L’ours blanc mourut en mars 2011 d’une infection au cerveau.

Différentes visites guidées sont organisées et consacrées aux animaux d’Asie, d’Afrique, d’Amérique du Sud, de la bible… Mais il y a aussi des circuits plus scientifiques et même un tour dédié aux bâtiments du zoo. En effet, le premier directeur avait apporté une pointe d’exotisme architecturale au zoo dont la fameuse porte aux éléphants et la maison des antilopes.

zoo-berlin

Pour découvrir la vie du zoo vous pouvez suivre la série documentaire, « Panda, Gorilla & Co. » consacrée aux animaux du zoo et visible sur RBB : http://www.rbb-online.de/panda/

Le prix d’entrée du zoo de Berlin pour un adulte est de 13 €, 10 € en prix réduit et 6,50 € pour les enfants. Il existe un billet combiné avec l’aquarium.
Vous pouvez visiter le zoo de 9h à 19h du 21 mars au 16 octobre. Les portes ferment à 17h en hiver.
Le zoo est facilement accessible à partir du S-Bahn Zoologischer Garten.
L’adresse : Hardenbergplatz 8, 10787 Berlin
A découvrir aussi l’aquarium et le Tierpark, l’ancien jardin zoologique de l’Allemagne de l’Est.

Sites internet :
Zoo de Berlin : http://www.zoo-berlin.de/zoo.html
Aquarium : http://www.aquarium-berlin.de/aquarium.html
Tierpark : http://www.tierpark-berlin.de/tierpark.html

Une Réponse à “Zoo de Berlin, une saga sauvage”

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *