L’université berlinoise des Tiny House

Je vous avais déjà parlé des Tiny House et de l’architecte berlinois Van Bo Le-Mentzel dans cet article.

Cette idée de petite maison (Tiny House) prend de l’ampleur avec l’installation d’un campus dédié aux habitats alternatifs sur le terrain du musée du Bauhaus à Berlin de mars 2017 à mars 2018. Une douzaine de micro maisons se sont installées afin de promouvoir de nouvelles manières de vivre, réfléchir au concept d’habitat et d’espace et tester ces idées.

Tous les lundis une visite guidée en allemand (avec quelques traductions en anglais) est organisée gratuitement. Vous pouvez apporter des vivres qui seront utilisés lors du repas organisé tous les mercredis en coopération avec l’association Foodsharing et ouvert à tous.

Ces visites sont menées par l’un ou l’autre des fondateurs de ce campus pas comme les autres : Van Bo Le-Mentzel, le curateur du projet, Oliver Pritzkow, chargé des relations publiques et animateur des workshops ou Apo Ercek, professeur de théâtre et dramaturge.

En introduction sont expliqués les objectifs de ce campus : réfléchir aux nouvelles manières de vivre, notamment dans des villes frappées par la gentrification et dans des pays dits développés mais où vivent de plus en plus de gens avec de faibles revenus et qui accueillent dernièrement des millions de réfugiés. Quelles solutions face au nombre restreint de logement, aux espaces naturels détruits pour des besoins de construction ? Les thèmes de la mobilité urbaine et du travail sont aussi en discussion.

On découvre plusieurs Tiny House habitées, chacune dédiée à un projet ou à une idée particulière.

Les maisons 35 Kubikheimat (35 mètres cubes) et AVOID s’attachent à créer des aménagements modulables et s’interrogent sur nos besoins en mobilier.

La maison New Work Studio se concentre sur les nouvelles manières de travailler et d’aménagement de bureaux tandis que la Holy Food House lutte contre le gaspillage alimentaire.

Le café Grundeinkommen (revenu de base) situé lui aussi dans une Tiny House réfléchit aux thèmes de revenu de base universel et aux monnaies digitales. La 100 euro Tiny House est un modèle de micro maison dont le loyer serait de 100 euros mensuels. La question du nombre minimum de mètres carrés nécessaires pour bien vivre est fondamentale. Cette maison fait 6,4 mètres carrés au sol et comprend un étage supplémentaire de 4 mètres carrés. Suffisant pour une personne ? Si la famille s’agrandit on peut alors faire communiquer deux 100 euros Tiny House afin d’avoir suffisamment d’espace. C’est un projet assez concret, la prochaine étape étant la création d’un village de micro maisons qui comprendrait des maisons communes (maison cuisine, maison détente, maison coworking…).

L’art n’est bien entendu pas en reste et une artiste est en train de construite sa micro maison pour accueillir… un micro musée. Quant à la House of Rights, elle a été conçue avec les élèves d’une école qui ont retranscrits sur les murs les premiers articles de la déclaration des droits de l’Homme.

Les Tiny House ne sont peut être pas encore une solution d’habitat, il reste de nombreux problèmes techniques à régler, notamment au niveau de l’eau. Mais ce campus temporaire est l’occasion d’une réflexion poussée sur notre manière de vivre.

Je vous recommande donc cette visite passionnante, tant pour les amateurs d’architecture et de design, que pour ceux qui s’intéressent au recyclage, à l’écologie et aux questions sociales actuelles. Suivez la page Facebook du campus pour vous tenir informés des repas organisés, ainsi que des ateliers de design qui ont lieu le jeudi.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *