visiter Berlin : 20 incontournables à ne pas manquer

Vous venez visiter Berlin un week-end, 3 jours ou une semaine et vous ne voulez rien manquer de la ville ? Voici le guide des 10 lieux historiques à découvrir absolument et 10 idées alternatives pour vivre la capitale comme un Berlinois.

Lors de mon premier séjour à Berlin, j’ai ouvert mon guide de voyage et j’ai été un peu découragée à la vue du nombre de lieux à voir. Heureusement j’avais 6 mois devant moi pour explorer la capitale allemande. Mais si vous n’avez que quelques jours pour visiter Berlin, je vous donne ma liste des incontournables.

Que vous soyez féru d’histoire, amateur d’art, fashionista à la recherche de boutiques vintage, clubber infatigable ou en vacances avec vos enfants, voici ce qu’il faut voir à Berlin.

I. Les 10 incontournables classiques

Il est possible de découvrir les incontournables historiques de Berlin en un après-midi ou une journée grâce à mon guide Berlin Express ! Si vous souhaitez approfondir la découverte de ces lieux et l’histoire de Berlin, participer à une visite guidée du centre historique est une bonne idée.

1. Tour de la télévision

La tour de la télévision construite en 1969 sur Alexanderplatz est l’un des symboles de Berlin. Erigée à l’époque de la RDA, elle était aussi visible des habitants de Berlin-Ouest et devait représenter la puissance technologique de l’Allemagne de l’Est. Surnommée la grande asperge par les Berlinois, sa boule grise fit l’objet d’une polémique. En effet, le reflet du soleil dessine une croix sur le cylindre, or on sait que le régime de RDA honnissait la religion. Aujourd’hui, on peut monter dans la boule qui abrite un restaurant tournant. En 30 minutes vous pouvez admirer le panorama berlinois sans bouger de votre chaise.

Fernsehturm

2. Île aux musées

Cette île au centre de la Spree est classée patrimoine mondial de l’UNESCO. Elle réunit de nombreux musées prestigieux construits à partir de 1830 : Le Altes Museum, le Bode Museum, le Pergamon Museum, la Alte Nationalgalerie et le Neues Museum. Bien qu’en travaux depuis la réunification, la plupart des œuvres sont accessibles aux touristes. L’ensemble muséal est l’un des plus riches du monde. Il comprend des collections archéologiques, d’art antique, de sculptures et de peintures du 19ème siècle.
Lisez notre article pour en savoir plus sur les musées de l’Île.

ile-aux-musees

3. Cathédrale de Berlin

Située elle aussi sur l’Île aux musées, la cathédrale est appelée Berliner Dom. C’est la principale église protestante de la ville. Malgré son architecture de style Renaissance italienne, sa construction ne date que de 1905. Ses dimensions et sa coupole sont impressionnantes, mais la visite de sa crypte est aussi intéressante. On y découvre 95 sarcophages dont ceux des rois de Prusse Frédéric Ier et Frédéric Guillaume II.

Dom de Berlin

4. Bebelplatz

En face de l’université Humboldt sur Unter den Linden se trouve la Bebelplatz. Cernée par l’opéra StaatsOper, la cathédrale Sainte Edwige et l’ancienne bibliothèque, ce forum dédié à la culture fut l’un des lieux les plus marquants de l’époque nazie. Le 10 mai 1933, 20 000 ouvrages furent brulés lors d’un immense autodafé organisé par Goebbels, le ministre de la propagande. Une vitre transparente est placée au sol. En vous penchant, vous y verrez une bibliothèque vide, symbole de cet événement historique.

5. Gendarmenmarkt

A quelques pas de la Bebelplatz, vous débouchez sur la Gendarmenmarkt, certainement la plus belle place de la ville. Ce n’est pas un hasard si son nom à une consonance française. Elle se trouve dans l’ancien quartier historique de Friedrichstadt créé pour accueillir les Huguenots, ces protestants français réfugiés à Berlin après la révocation de l’édit de Nantes. On y trouve aujourd’hui l’église française, la Konzerthaus et l’église allemande. Pour distinguer les deux églises, il suffit d’observer leurs frontons. Sur l’église française, deux personnages qui discutent tranquillement autour d’un puit, sur l’église allemande, des paysans qui travaillent avec acharnement dans un champ !

Place Gendarmenmarkt à Berlin

6. Porte de Brandenbourg

Autre symbole important de Berlin, la porte de Brandebourg était l’un des 14 accès à la ville à l’époque où celle-ci était entourée par un mur d’accise. La porte actuelle date de 1791. En 1793, elle est coiffée d’un quadrige qui va beaucoup voyager. En effet, Napoléon s’en empare en 1806 et l’emmène à Paris où il sera récupéré quelques années plus tard par l’armée prussienne. La porte fut aussi un symbole de la séparation de la ville car elle se situait dans le No man’s Land formée par le mur de Berlin. Aujourd’hui c’est un lieu où se déroulent les grands événements publics et politiques.

porte de brandebourg

7. Reichstag

En longeant le Tiergarten, on découvre le bâtiment du Reichstag et sa fameuse coupole en verre qui permet au visiteur d’observer le bon déroulement des débats de l’assemblée parlementaire fédérale. Cet édifice, construit en 1894 grâce aux indemnités de guerre versées par les Français après 1871, fut le théâtre de nombreux événements politiques. La république allemande y est proclamée en 1918. Son incendie en 1933 donne l’occasion aux Nazis d’asseoir leur pouvoir en accusant le parti communiste d’en être la cause. Le 30 avril 1945, l’armée soviétique hisse un drapeau rouge, signe de leur victoire à Berlin. Le bâtiment, fortement endommagé, sera rénové et embelli d’une nouvelle coupole dans les années 90.

reichstag

8. Mémorial aux Juifs assassinés d’Europe

Ce lieu dédié à la mémoire des victimes de la Shoah ne laisse pas indifférent. A la fois œuvre artistique et architecturale, son interprétation est librement laissée au visiteur. Cette installation créée en 2005 est constituée de stèles de bétons noirs de taille inégale et posées sur un sol courbé. Son installation près de la porte de Brandebourg n’est pas non plus liée à un événement historique. Le mémorial est tout simplement un espace de réflexion que les visiteurs peuvent investir comme ils le souhaitent, en déambulant dans ce labyrinthe qui nous interroge sur la raison humaine.

Mémorial de l'holocauste

9. Potsdamer Platz

Ce quartier constitué de gratte-ciels est unique à Berlin. L’architecture futuriste des bâtiments, en particulier celle du Sony Center, rend hommage au passé de cette place qui était avant la guerre l’une des plus modernes d’Europe. Carrefour important qui comprenait des routes et les voies ferrées des tramway, on y trouvait le premier feu de circulation du monde. Il est toujours visible au centre de la place. Presque complètement détruite pendant la guerre, la place constituait un immense No man’s land entre Berlin-Est et Berlin-Ouest. On y voit d’ailleurs errer l’ange du film des Ailes du désir. A la réunification, le quartier constitua l’un des plus grands chantiers de la ville, financé en partie par plusieurs entreprises.

sony-center

10. Mur de Berlin et Checkpoint Charlie

Empruntez la Niederkirchnerstrasse pour découvrir un morceau du mur de Berlin long de 200 mètres. Avec la East Side Gallery et le mémorial de Bernauer Strasse, c’est l’un des rares vestiges encore visibles. Il fait partie de la 4ème génération du mur mis en place au milieu des années 70 et qui remplaçait les précédents systèmes de protection de la frontière. A proximité vous pouvez également visiter la topographie de la terreur, une exposition installée à l’emplacement des anciens bureaux et prison de la police secrète nazie. En continuant dans la Zimmerstrasse, vous arrivez au fameux poste frontière de Checkpoint Charlie. Là où des chars soviétiques et américains se firent face pendant plusieurs heures en 1961, il ne reste plus qu’une guérite de contrôle entourée par les boutiques de souvenirs et les faux soldats.

II. Les 10 incontournables alternatifs

En plus de son histoire encore profondément visible, on vient à Berlin pour expérimenter son style de vie : décontracté, créatif, festif. Sortez du centre-ville pour tester les spécialités culinaires, les Biergarten colorés et autres expériences alternatives.

1. Markthalle Neun

Cet ancien marché couvert accueille tous les jeudis soir l’un des marchés de Street Food les plus populaires de Berlin. Il est préférable de venir tôt (vers 17h) ou tard (vers 20h) pour se frayer un chemin entre les échoppes qui offrent des plats internationaux et originaux. En dehors du jeudi soir, une visite du marché vaut aussi le coup car certains stands sont permanents et l’on peut s’y restaurer en toute quiétude.

markthalle-neun

2. Marché aux puces de Friedrichshain

Le dimanche, Friedrichshain est une destination idéale pour les Berlinois. Outre les nombreux cafés qui proposent des brunchs jusqu’à tard dans l’après-midi, on y trouve deux marchés aux puces. Celui autour de Boxhagener Platz réunit principalement des vendeurs de meubles anciens et des créateurs locaux. Dans le RAW, le marché est moins professionnalisé. On peut refaire sa garde robe avec les innombrables vêtements vendus par les Berlinois branchés qui y tiennent un stand.
Découvrez tous les marchés aux puces de Berlin.

3. Le village urbain Holzmarkt

Cet ensemble de bâtiments bariolés attire l’attention des touristes qui passent devant en bâteau. Ils constituent un village urbain, c’est à dire un lieu de vie créé artificiellement il y a quelques années. On y trouve un café, une boulangerie bio, une pâtisserie, un vendeur de vin, un autre d’huiles essentielles, mais aussi une petite galerie d’art située dans un conteneur, la boutique d’une artiste qui transforme les déchets en objets, un restaurant au bord de l’eau, des espaces associatifs et de coworking, et de nombreux bars. C’est l’adresse idéale pour les longues soirées d’été.

Holzmarkt

4. Club et Biergarten Birgit und Bier

Le Biergarten Birgit und Bier réunit tous les ingrédients de la vie festive berlinoise : un décor coloré fait de récupération, notamment un ancien manège, mais aussi des bars, un vendeur de pizza, des tables de ping pong et plusieurs salles où l’on peut danser sur de la musique diverse selon ses goûts. En journée on s’attable en famille, le soir on y fait la fête en groupe sans risquer de se faire recaler à l’entrée.

5. Urbex à Teufelsberg

L’exploration urbaine est une activité particulièrement développée à Berlin et dans ses environs. Il faut dire que de nombreux bâtiments ont été abandonnés lors de la réunification : édifices administratifs de la RDA devenus inutiles, industries qui ont périclité avec l’entrée dans le marché capitaliste… L’un des lieux les plus impressionnants est l’ancienne station d’écoute américaine située sur la colline artificielle de Teufelsberg. S’il n’est plus vraiment possible de s’y introduire illégalement, on peut toutefois y accéder au cours d’une visite organisée et découvrir l’histoire incroyable de ce lieu en ruine.

Teufelsberg

6. Teledisko

Au sein du Holzmarkt et du RAW, cherchez une petite cabine téléphonique appelée Teledisko. Elles constituent les plus petites boîtes de nuit de Berlin. Pour quelques euros, vous pouvez choisir une chanson dans la playlist. Entrez à deux, trois ou quatre (si vous êtes minces) et la soirée privée débute : volume à fond, stroboscope, fumée… le temps d’une chanson vous vivez une expérience expresse de la nuit berlinoise !

7. Boutiques de créateurs à Kreuzkölln

Le quartier de Neukölln au bord du Landwehrkanal, à la frontière avec Kreuzberg, s’est transformé en quelques années. De populaire, il est devenu branché. En sortant de la station Schönleinstrasse, prenez la Sanderstrasse : magasins vintage et de seconde main haut de gamme, boutiques de créateurs, cafés design et terrasses ensoleillées… Arpentez le quartier en poursuivant dans la Friedelstraße, puis dans la Weserstrasse où l’on trouve également de nombreux bars et restaurants.

Le mardi et le vendredi, le marché turc s’installe au bord du canal, sur le Maybachufer. Le dimanche est également organisé un marché aux puces (bimensuel).

Boutique vintage Berlin

8. Barbecue à Tempelhof

Les anciennes pistes d’atterrissage de l’aéroport de Tempelhof ont été transformées en espace public. Sur les pelouses, chacun peut s’asseoir pour bronzer, boire des bières, lire un livre ou organiser un barbecue (dans les espaces autorisés). Ainsi, les soirs d’été, le panorama de Tempelhof est légèrement troublé par la fumée des grillades qui distrait les sportifs en char à voile, en roller et en vélo. Tempelhof est le parc idéal pour observer les Berlinois qui célèbrent la fin de leur journée de travail.

Parc de Tempelhof à Berlin

9. Brunch à Prenzlauer Berg

Avec Friedrichshain, Prenzlauer Berg est l’autre quartier à ne pas manquer le dimanche. Ici aussi vous trouverez de nombreuses options pour bruncher. Pour choisir votre petit déjeuner dominical, marchez dans la Kastanienallee, la Oderberger Strasse ou autour des places Kollwitzplatz et Helmholtzplatz. Vous pouvez aussi visiter les cours de la Kulturbrauerei où se tient un marché de street food dominical. Après votre brunch, partez pour une promenade digestive dans les marchés aux puces de Mauerpark et d’Arkonaplatz.

brunch-prenzlauerberg

10. Galeries photos à Charlottenburg

Si la partie Ouest de la ville est parfois délaissée par les touristes, une visite à Charlottenbourg devrait intéresser les amateurs de photo. On y trouve en effet plusieurs galeries présentant des expositions temporaires ou permanentes. La galerie C/O est l’une des plus courus de la ville. Le programme est divers, entre photographies de reporters, anciennes et actuelles, et travaux plus artistiques. La fondation Helmut Newton présente des photos du photographe qui travailla principalement dans la mode. Des expositions temporaires mettent également en avant le travail d’artistes contemporains. La galerie Camera Work cachée dans une petite cour intérieure vaut également le détour. Y sont présentés le travail de photographes contemporains, principalement dans le milieu de la mode.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.