Courses de chevaux dans le Brandenburg

Quand ma copine M. m’a proposé d’aller voir les courses de chevaux à Hoppegarten (dans le Brandenburg donc), j’ai tout de suite dit OUI ! C’est l’occasion de sortir de Berlin, d’aller pour la première fois sur un champ de courses et peut être de gagner plein d’argent en pariant sur les chevaux ce qui me permettrait de me consacrer entièrement à mon blog pour le restant de mes jours…

Avant de devenir riche il fallait déjà se rendre à Hoppegarten et surtout trouver la tenue adéquate. Pour une fois qu’on pouvait s’habiller un peu chic j’ai sorti ma robe blanche avec mes espadrilles favorites et mes grandes lunettes de soleil. Je n’avais pas de chapeau, heureusement que ma copine F. m’en a prêté un !

chevaux1

Pour se rendre à Hoppegarten, c’est 25 minutes de S-Bahn à partir d’Ostkreuz. Prenez un ticket zone ABC. Bon à savoir (et autre bon plan de ma chère M.), vous pouvez aussi vous procurer votre ticket d’entrée dans les automates de la BVG. C’est 12€, au lieu de 15€ si vous l’achetez directement à l’entrée du champ de courses.

Manque de bol, nous ne parvenons pas jusqu’à la station Hoppegarten car il y a des travaux sur la ligne. Du coup on doit terminer le trajet en bus. Et c’est parti pour un voyage dans la campagne verte aux villages couverts de maisons aux toits reluisant sous le soleil, aux rues désertes et à l’ennui palpable.

Il y a plus d’action et de monde à Hoppegarten. Ce champ de courses à été créé en 1868 sous le règne de Frédéric-Guillaume Ier . Son architecte se serait inspiré des champs de courses de Longchamp et de Chantilly. Jusqu’à la première guerre mondiale c’était l’un des lieux mondains les plus appréciés de Berlin. Suite à la crise financière des années 30 et durant la seconde guerre très peu de courses ont lieu. A la fin de la guerre on tente de sauver une centaine de pur-sang en les faisant chevaucher pendant 3 semaines jusqu’à Schleswig-Holstein. La plupart seront ensuite confisqués par les Anglais. Les chevaux qui sont restés à Hoppegarten deviennent la propriété de l’armée soviétique quand ils ne sont pas mangés par la population affamée.

Oublié et perdant peu à peu de son importance le champ de courses se trouve dans une situation financière délicate à la chute du mur. Ce n’est qu’en 2008 qu’un investisseur sauve le lieu en le rénovant et en lui offrant le lustre de ses jeunes années. Aujourd’hui une dizaine de courses s’y tiennent annuellement.

chevaux2

Nous on y était pour le Grand Prix de Berlin ! A l’entrée pas mal de monde donc. Mais on passe rapidement par les portails avec nos tickets déjà achetés. Les tribunes se trouvent en face. Je crois qu’il y en a qui sont réservées à ceux qui ont payé le prix fort et portent d’étranges chapeaux. Mais je me suis demandé si on pouvait accéder à la tribune le plus haute avec un ticket normal. En tout cas je m’y suis faufilée entre deux courses et on ne m’a rien dit.

Nous nous posons juste devant la piste, sur la pelouse, en plein soleil et en mode picnic. La première course se déroule avant qu’on n’ait le temps de parier. On se précipite à l’espace de présentation des chevaux pour choisir la monture sur laquelle on va parier notre fortune pour la deuxième course (quoiqu’en fait on parie plus en fonction des noms des chevaux qu’en fonction de leurs qualités athlétiques).
Je crois qu’on peut parier à partir d’un montant de 50 centimes. Il faut indiquer si on parie sur le cheval gagnant ou sur les trois premiers. Prudemment je parie sur un cheval qui devrait arriver dans les trois premiers. Et il gagne !!! Du coup je gagne 80 centimes… Alors que F. parie sur un outsider en cheval gagnant et remporte 6 fois sa mise quand celui-ci arrive en tête.

chevaux3

Qu’importe si l’on ne fait pas fortune, il y a du spectacle dans l’air. L’arrivée au triple galop des chevaux est impressionnante tout comme la « cérémonie » de départ, quand les chevaux entrent dans les stalles de départ avec leur jocker aux genoux remontés au niveau de la poitrine. Il y avait 6 courses cet après-midi-là. On pouvait profiter de l’entracte pour se balader dans le biergarten, profiter d’un petit concert dans le kiosque à musique où un guitariste qui ressemblait à Einstein se produisait et manger aux stands de saucisses, poissons et même crêpes.

Une excursion originale en-dehors de Berlin !

Prochaines dates :
11.08 : GREAT Britain Race Day
7.09 : John Deere Renntag

Plus d’informations sur le site Rennbahn Hoppegarten

2 Réponses à “Courses de chevaux dans le Brandenburg”

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *