L’alternative au Berghain

Le dimanche on peut se coucher à 10h après une folle nuit dans les clubs berlinois. Ou bien se réveiller à 10h pour entamer le marathon About Blank – BerghainGolden Gate

Ou sinon se réveiller frais, bruncher, aller au marché aux puces, se promener dans un grand parc berlinois, s’essayer au funambulesque sur une corde tendue à travers un terrain de volley et boire un café dans une chaumière.

C’est ce qui m’est arrivé il y a quelques semaines et ce dimanche là j’ai fait une découverte étonnante. Un endroit où nos oreilles ne sont pas agressées par les beats techno, les murs ne tremblent pas, la salle est lumineuse, les gens bien habillés. Dames apprêtées et Messieurs en costume dansent en couple et ne se marchent pas sur les pieds. Parfois deux dames s’unissent pour un slow. Pas qu’on soit à une soirée lesbienne, mais les hommes font rarement aussi long feu que nous. Ah oui je ne vous l’ai pas précisé, la moyenne d’âge de ces clubbers tournent autour de 70 ans. Mais les plus jeunes sont les bienvenus car comme dans tous les autres clubs de la ville, la tolérance est de mise. Je dois avouer que parfois la musique est un peu bourdonnante quand elle glisse de la valse à la chanson populaire allemande. M’enfin, tous les DJs font des erreurs. Et si vous n’êtes pas d’humeur dansante réfugiez-vous dans la petite hutte en bois attenante. Au coin de la cheminée, la nuit tombe alors que vous entamez une grosse gaufre équipée d’un cappuccino.

pavillon

Alors maintenant que je vous ai mis l’eau à la bouche vous brûlez de savoir le nom et l’adresse de cet endroit extraordinaire n’est-ce pas ? Et bien c’est dans la partie Sud du parc de Friedrichshain (Friedenstraße 101 Ecke Platz der Vereinten Nationen). Le Pavillon du parc accueille ses protégés dans une ambiance surannée du mardi au jeudi à partir de 14h et du vendredi au dimanche à partir de 11h.

Le pavillon au toit de chaume fut construit en 1979 à l’occasion des 10ème Weltfestspiel aussi connus sous le nom de Woodstock rouge. Plusieurs locaux comme celui-ci avaient été construits pour offrir un programme cultuel varié aux 300 000 participants. Le pavillon baptisé «Spreewalddorf » (village de la forêt Spree) se convertit ensuite en restaurant jusqu’à sa fermeture en 1999. Il retrouva une seconde jeunesse en 2002 et accueille aujourd’hui les fêtes d’entreprises, des mariages et autres réjouissances. Aussi c’est une question de chance que de tomber sur un après-midi dansant digne de celui que j’ai vécu !

Photo : Pavillon Berlin

Une Réponse à “L’alternative au Berghain”

  1. Salut Élodie! Bravo pour ton blog et ton guide, on est à Berlin pour 10 jours et on s’en sert bien pour trouver des endroits bien sympas..allez un petit bar à rajouter à ta sélection de kreuzberg: hopfenreich, wranglestrasse, on y boit de super bonnes bieres de micro brasseurs locaux, allemands ou d’ailleurs. C’est bien houblonné non filtré, ça change de la pi(l)sse industrielle…d’ailleurs je suis sur qu un petit article avec les bars berlinois ou tu peux boire de la vrai bonne bière, tu ferais plein d’heureux..

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *