Le retour du C/O Berlin

Crédit photo: Diane Drubay

Evénément majeur de cette fin octobre, la rouverture de la galerie photo C/O dans le quartier de Charlottenburg, plus exactement à l’Amerika Haus. Ouverture plusieurs fois repoussée du fait du retard pris dans la rénovation du bâtiment, et surtout à cause du manque de financement de ces travaux, problème toujours d’actualité puisqu’il reste encore plusieurs milliers d’euros à débourser pour l’achèvement du chantier, et ce malgré le lancement d’un crowfounding.

De ces soucis financiers les nombreux visiteurs n’en auront rien vu le jour de l’inauguration. Une queue de plus d’une heure s’étendait dans la rue, preuve que le C/O a manqué aux Berlinois pendant ces deux années d’absence. Il faut dire que cette galerie a présenté depuis sa création en 2001 de nombreuses rétrospectives de grands photographes, figures majeurs dans leur domaine, qu’il s’agisse de photos de guerre, de mode, de société, de villes, de portraits… Je me souviens notamment des expositions présentant le travail de Peter Lindbergh, de Robert Mapplethorpe, et celles des photographes de l’agence Magnum, sans oublier les petites expositions mettant en avant de jeunes photographes prometteurs.
Hébergée depuis 2006 dans l’ancienne poste de l’Oranienburgerstr. la galerie C/O a dû partir avec l’arrivée du nouveau propriétaire du bâtiment historique. SDF depuis avril 2013 les expositions se faisaient en plein air, devant l’Amerika Haus, en attendant la fin des travaux. Fondé par un photographe, un designer et un architecte, le C/O était une initiative spontanée dont l’objectif était de présenter une rétrospective de l’agence Magnum. Face au succès rencontré, les fondateurs continuèrent leur projet C/O et devinrent une véritable institution culturelle à partir de 2004.

CO2

CO1

L’agence Magnum était de nouveau l’invité d’honneur pour la réouverture et l’on a pu découvrir le travail de ses photographes depuis 1947 jusqu’à aujourd’hui. Il était particulièrement intéressant de voir les planches-contact et la photo finalement choisie par le photographe parmi toutes celles prises. Comme toujours l’exposition était particulièrement bien documentée et comprenait le témoignage de chaque photographe décrivant le contexte dans lequel il a pris la photo et sa relation particulière avec le cliché.

L’Amerika Haus est le cadre idéal pour la galerie. Elle a une histoire aussi tourmentée que celle du C/0. Construite en 1957 dans le cadre d’une exposition internationale d’architecture elle accueillait jusqu’en 2006 une bibliothèque, un auditorium, des salles de classe et divers événements culturels. Constitué au départ par quelques livres et magazines offerts par les soldats américains, les coins lecture dispersés dans les bureaux de l’armée américaine en Allemagne vont se transformer en petites bibliothèques. A partir de 1946 la maison des Etats-Unis financée par le gouvernement américain poursuit ce projet culturel dans l’objectif de rétablir les relations entre Américains et Allemands, de combattre le sentiment anti-américain et de présenter le mode de vie et la culture des Etats-Unis. L’image des Etats-Unis auprès des Allemands était en effet fortement endommagée après la guerre et des années de propagande nazie.Des maisons des Etats-Unis furent créés dans plusieurs villes allemandes.
Au moment de la guerre froide celle de Berlin était le symbole de la protection des Etats-Unis sur Berlin Ouest. Le succès et la fréquentation croissante de la Maison des Etats-Unis sont ralenti dans les années 60 et 70. La construction du mur prive le lieu d’une grande partie de ses visiteurs. En effet, à la fin des années 40 on comptait près de 10 000 Berlinois de l’Est parmi les visiteurs mensuels. Une exposition permanente et évolutive présentent jusqu’en 1974 la construction du mur et ses impacts. La politique extérieure des Etats-Unis, notamment son engagement dans la guerre du Vietnam, est fortement critiquée. Emblème du pays c’est devant la maison des Etats-Unis que se tiennent de nombreuses manifestations antiaméricaines. Elle fut la proie de plusieurs attaques. Des étudiants jetèrent des œufs sur ses murs et plus tard des pierres et des cocktails Molotov. Il y eut même une tentative d’attentat à la bombe. Ces attaques provoquèrent de nombreuses réactions de soutien parmi les Berlinois de l’Ouest qui avaient pour la plupart un avis positif sur le rôle de la Maison des Etats-Unis censée être neutre en matière de politique. Il seront d’ailleurs nombreux à y déposer des fleurs après les attentats du 11 septembre 2001.

Avec la fin de la guerre froide l’influence des Américains en Allemagne diminue et les mesures de sécurité drastiques suite aux attentats empêchent l’organisation d’événements culturels ouverts au grand public. En 2006 le bâtiment revient à la ville de Berlin et la maison des Etats-Unis ferme ses portes… jusqu’à octobre 2014 où la maison des Etats-Unis retrouve son rôle culturel.

La fondation Helmut Newton est à 5 minutes de l’Amerika Haus… on dirait bien que le quartier autour du Zoo devient le nouveau centre culturel de l’Ouest berlinois !

Et au fait, C/O ça veut dire quoi ? Et bien cela signifie « aux bons soins de », un acronyme que l’on trouve sur les enveloppes, quand le destinataire est logé chez quelqu’un par exemple et que son nom n’apparaît pas sur la boite aux lettres.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *