Un dimanche au Moyen-âge

Crédit photo: Düppel Museum

J’ai récemment visité le musée de Düppel, un musée en plein air hors du commun. Il s’agit de la reconstitution d’un village existant au même endroit et datant du XIIIème siècle. Le musée tel qu’il existe aujourd’hui a été ouvert en 1975.

Au musée de Düppel y trouve un village de huttes en bois et aux toits de pailles, en forme de fer à cheval, et dont chaque hutte correspond à un corps de métier présent dans le village initial: la hutte de la tisseuse, celle du forgeron, la hutte servant au stockage des céréales, celle servant à la cuisson du pain etc. Il y en a environ une quinzaine, plus quelques autres bâtiments accueillants de petits commerces de souvenirs, un point restauration, et enfin des enclos avec des animaux. Le village est intégralement protégé d’une palissade.

Ce sont des étudiants qui, auP1090710 printemps 1939, découvrent des objets ou morceaux d’objets datant de l’époque où le village était actif. Des fouilles archéologiques ont alors lieu de 1968 à 1990. Des morceaux de chêne, notamment, ont pu permettre de dater le village à l’an 1208, à plus ou moins deux ans près. Il semblerait cependant que le village n’ait été utilisé que pendant une trentaine d’années, soit une génération environ, et que le départ de ses habitants ne soit toujours pas expliqué.

Rappelons qu’il ne s’agit que d’une tentative de reproduction du village tel qu’il fut dans sa glorieuse période, et non de véritables restes archéologiques, mais ce travail de reconstitution est remarquable et mérite le détour. Tout d’abord, les techniques de constructions architecturales et traditionnelles en bois ont été respectées. Ensuite, chaque hutte fourmille de détails, petits objets et autres, qui devaient être les mêmes il y a environ 800 ans. Enfin, des bénévoles, vêtus de costumes traditionnels de cette époque, effectuent des gestes d’artisanat dans ou devant leurs huttes respectives: des femmes tissent le tissu ou bien fabriquent des paniers d’osier, des hommes forgent le métal chaud sur des enclumes… Il existe de même un potager où sont cultivés des légumes rares et anciens, et des enclos abritent des espèces d’animaux anciens également, tels des cochons des prairies par exemple. Avec le musée de Düppel, plongée dans le passé garantie!

Je mP1090709‘y suis rendu un dimanche ensoleillé de la fin du mois d’août, et cette visite m’a véritablement permis de m’évader de Berlin. Non seulement le village est assez excentré de la ville, il faut se rendre au bout de la forêt de Grunewald, près des lacs de Schlachtensee et Krumme Lanke, mais l’atmosphère y est si intemporelle et hors du temps qu’on a l’impression de voyager bien au-delà de notre époque, et de ne plus être à Berlin pendant cette visite. La découverte du musée de Düppel est instructive en terme d’histoire et de traditions pour les adultes, mais ne manque pas d’être ludique pour les enfants, puisque de nombreuses animations sont proposées: tours en poneys, maquillage, jeux etc.

D’ailleurs, j’étais accompagné d’une amie de mon âge et nous nous sentions un peu seuls : il n’y avait autour de nous que des familles avec de très jeunes enfants, ou des personnes très âgées. Peu nous importât, ce fut une très agréable et instructive après-midi!

Les traces véritablement historiques et anciennes de Berlin sont si rares, qu’il serait dommage de passer à côté!

Une Réponse à “Un dimanche au Moyen-âge”

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *