Berlin, la reine du Coworking

Crédit photo: Raumstation

Berlin est une ville de Freelancer. Si on ne l’est pas, on a très envie de le devenir histoire d’avoir le même rythme que ses amis artistes ou chômeurs et pour profiter des innombrables activités et sorties qu’offre la ville. Et ce même s’il faut payer 350 euros mensuels pour son assurance maladie et que l’on ne peut plus faire l’impasse sur sa déclaration d’impôt en allemand.

Les premiers mois de ma nouvelle vie de freelancer je ne comprenais pas pourquoi beaucoup de mes comparses louaient des bureaux dans des espaces de coworking. Quel était l’intérêt de sortir dans le froid berlinois, prendre son vélo et traverser la ville pour se retrouver devant son ordinateur ? Mais au bout de quelques temps j’ai commencé à souffrir de ma relative solitude que les conversations Facebook ne suffisaient qu’à partiellement calmer. Et le manque de motivation qui ne pouvait plus être ranimée par une pause café potin.

Et comme les coworking spaces ne cessent de pousser dans la ville au mille start-up j’ai décidé de m’y intéresser.

Ces dernières semaines j’ai pu visiter et tester plusieurs espaces de coworking à Berlin. Ma principale conclusion, c’est qu’il existe une grande diversité d’organisation et d’ambiance. Tant mieux, chacun pourra y trouver son bonheur en fonction de ses attentes, de son rythme de travail, de son quartier et de son budget.

Raumstation

Cette ancienne fabrique d’ampoules a été magnifiquement restaurée par des architectes qui occupent maintenant son dernier étage. Sur les autres paliers, des bureaux sont loués à une cinquantaine de freelances travaillant dans tous les secteurs pour une durée minimale de 2 mois. Il y a aussi une place allouée à petit prix (80 euros HT par mois ) à des entrepreneurs développant des projets dans le domaine social. Le Raumstation s’adresse plutôt à des personnes qui cherchent un bureau fixe sur le long terme ce qui permet de créer une ambiance plutôt familiale. C’est en tout cas ce que j’ai ressenti lors de ma journée passée là bas. Les freelances qui travaillaient dans le même open space que moi m’ont tous accueilli chaleureusement et la journée s’est passée très oraréablement dans le superbe cadre de la Raumstation. Pas d’ambiance coloc non plus, chacun est libre de ses horaires et l’espace est accessible 24h/24h. Mais des soirées sont régulièrement organisées et chacun est invité à participer à l’entretien du jardin communautaire situé dans la cour.

Le tarif pour un poste fixe est de 245 euros HT par mois. On peut aussi partager une place de travail en tandem avec un autre freelance au tarif de 185 euros HT.

raumstation

Raumstation
Stendalerstrasse 4, Hofgebäude
10559 Berlin-Moabit

Factory Berlin

La Factory réunit start-up, freelances, investisseurs, entreprises innovantes (Soundcloud, Twitter…) et des partenaires de prestiges tels que Google ! J’ai pu tester l’espace de coworking de la Factory grâce à Ayah qui en est membre ce qui lui permet d’inviter occasionnellement des amis. Ayah travaille pour une application sur les musées CloudGuide et est la créatrice d’une superbe page Instagram sur les thés ! Elle organise d’ailleurs des dégustations de thé entre autres activités.

L’espace de coworking est relativement petit si on le compare à la taille du bâtiment de la Factory. Il occupe le rez de chaussée et se compose de 2 grandes pièces. L’une “silencieuse” idéale pour se concentrer, l’autre plus “communautaire” si on souhaite une ambiance plus vivante. On y trouve une multitude d’espaces où l’on peut s’installer pour travailler selon son humeur : espace salon avec des canapés, des bureaux hauts et des bureaux bas, une cuisine et une terrasse ensoleillée pour les beaux jours…

Nous nous sommes installée à une table standard que nous avons partagée avec deux autres freelancers. Derrière nous une table de ping pong où se disputaient régulièrement des matchs, ici on entendait parler français, là plutôt espagnol ou encore anglais. Une ambiance très jeune, internationale et détendue, que j’ai particulièrement appréciée de même que le décoration très soignée et l’aménagement cosy.

La Factory fut certainement l’un des espaces de coworking que j’ai préféré. Mais son accès n’est pas aisé car  pour devenir membre de la Factory il faut envoyer une candidature et passer un entretien. Si vous parvenez à franchir ces étapes et au modique prix de 50 euros par mois, à vous l’espace de coworking, ses salles de réunions,ses imprimantes 3D, ses cafés offerts, ses rencontres avec les innovateurs de tous secteurs et autres événements professionnels…

factory

Factory Berlin
Rheinsberger Str. 76/77,
10115 Berlin

Enklave

Ce nouvel espace de coworking propose une grande flexibilité et des tarifs très intéressants, en particulier pour ceux qui ont besoin d’un espace de travail quelques jours par semaine. La formule Pay as you go vous permet de payer un montant mensuel de 19,99 euros, puis 0,99 euros par heure passée à l’Enklave. Vous pouvez aussi choisir les formules full time (149 euros par mois)

Caché dans une arrière cour cet espace a adopté l’ambiance des bars de Neuköln avec ses murs bruts, sa décoration en mode arty et ses aménagements système D. Vous entrez directement dans la pièce commune où règne la cafetière, l’imprimante et la tablette qui vous permet de vous enregistrer si vous avez pris la formule Pay as you go. L’après-midi de délicieux gâteaux y sont aussi concoctés par l’équipe d’Enklave.

Puis vous choisissez votre salle de travail, la salle verte où le silence est de mise, la salle suédoise dédiée à la créativité, la salle collaborative où les échanges entre freelancers sont encouragés, ou encore la grande pièce où s’organisent les déjeuners communs certains lundi…

J’ai passé ma journée de test dans la salle suédoise (où se trouvait aussi le chien d’un des freelances). De fait l’inspiration est venue et j’ai apprécié le calme et l’ambiance sympathique encouragée par l’équipe, avec une invitation à déjeuner ensemble le midi.

Enfin Enklave vient de lancer son “académie”. Chaque semaine ateliers, tours de table et rencontres sont organisés afin que chacun puisse partager et développer ses connaissances dans divers domaines.

enklave

Enklave
Kienitzer Str. 98, 2nd Backyard, 12049 Berlin

Launch/Co

L’un des seuls espaces de coworking de Friedrichshain, le Launch/Co est d’abord une agence internet (Planio) qui a décidé de proposer ses espaces libres à des travailleurs indépendants. C’est un moyen de partager les coûts de location mais aussi de rencontrer des professionnels dans le domaine du design et du web développement avec qui l’agence peut ponctuellement collaborer. Toutefois les freelance de toutes les branches d’activités sont les bienvenus et les différentes formules proposées peuvent convenir à tous les rythmes. En effet vous pouvez louer votre bureau à la journée (17,85 euros), opter pour une formule mi-temps (130,90 euros) ou temps plein (261,80 euros par mois).

Dans les bureaux, qui sont les anciens locaux paroissiaux de l’église attenante, salariés de l’agence et coworkers sont répartis dans les différents bureaux qui comprennent chacun 5 à 8 places de travail. Durant la journée passée à Launch/Co j’ai partagé le bureau avec 3 coworkers. L’ambiance “bureau” est très studieuse, idéale pour se concentrer, et qui plaira à ceux qui ont tendance à se laisser distraire trop facilement.

launch-co

https://launchco.com/coworking
Rudolfstraße 14, 10245 Berlin

Wework

J’ai visité les deux espaces de Wework à Berlin situés à Hackescher Markt et Potsdamer Platz. WeWork est une organisation internationale qui implante des espaces de coworking partout dans le monde. L’aventure a débuté il y a 6 ans aux Etats-Unis et le développement est rapide. Notamment à Berlin où les bureaux du Sony Center ont ouvert en mai 2016, ceux Hackescher Markt en novembre 2016. Et d’autres espaces devraient être créés dans les prochains mois dans la capitale allemande.

Les deux espaces que j’ai visités se distinguent par leur localisation exceptionnelle : aux 7ème, 8ème et 9ème étages d’une tour du Sony Center (vue incroyable sur Berlin assurée), et dans un immeuble en plein coeur du quartier branché de Hackescher Markt.
Un soin particulier est porté sur la décoration et le mobilier. L’objectif est que les coworkers travaillent dans un environnement chaleureux, design et créatif. Mission largement remplie pour ces espaces magnifiques qui donnent très envie de se lever tous les matins pour se rendre au bureau.

Travailleurs indépendants et petites structures sont les bienvenus. En effet, les créateurs d’entreprises peuvent louer un grand bureau pour y installer leur équipe et n’ont rien d’autre à se préoccuper que l’aménagement de leur espace. D’ailleurs certaines grandes compagnies ont décidé d’offrir à leurs équipes créatives des bureaux chez Wework pour qu’il puissent bénéficier de ce superbe environnement de travail. Dernier grand avantage d’une telle structure internationale, les membres peuvent utiliser les bureaux Wework lors de leurs déplacements à l’étranger puisqu’ils ont des espaces dans plus de 30 villes du monde.

A chaque étage on trouve une pièce commune pour la détente et les pauses café, des espaces fermés pour téléphoner, une imprimante etc. Bien que chaque espace accueille des centaines de coworkers, la cordialité est de mise grâce à l’organisation hebdomadaire de petit déjeuners, de conférences, d’ateliers etc.

A partir de 300 euros par mois.

wework

Wework

Potsdamer Platz, Kemperpl. 1, 10785 Berlin

Neue Schönhauser Str. 3, 10178 Berlin

The Workspace

Les photos sur le site sont impressionnantes, mais la réalité fut étonnante. J’ai acheté un passe journaliser au tarif de 10 euros HT et m’y suis rendu un après-midi en compagnie d’une amie. Nous voulions au préalable déjeuner à la CFL cantine mais celle-ci venait de fermer définitivement ses portes. Nous nous sommes rabattus sur l’agréable cafétéria du musée juif situé à proximité.

Arrivé dans les bureaux de The Workspace, c’est le néant. Il n y a personne à l’accueil et la grande majorité des salles sont vides. Certaines sont louées à de petites entreprises, d’autres salles ouvertes sont partagées par des travailleurs indépendants. Nous nous renseignons auprès de l’un d’eux pour avoir le code wifi et nous installons dans l’une des salles. Notre seul compagnon partira bien vite et nous profiterons de la salle entière toute l’après-midi. La personne de l’accueil viendra nous voir pour un check-in informel avant de repartir dans la cuisine. Pièce qui m’a semblé la plus agréable et la plus chaleureuse où travailler.

Les prix sont intéressants pour ceux qui souhaitent profiter occasionnellement d’un espace de travail : 45 euros pour 5 journées par mois, ou 80 euros pour 12 journées par mois. L’offre pour un temps plein est de 150 euros mensuel ou 250 euros par mois pour un poste fixe.

theworkspace

The Workspace
Lindenstrasse 20-25
10969 Berlin (Kreuzberg)

Voici d’autres espaces de Coworking berlinois dont je n’ai testés que les cafés :

Betahaus

Ce fut l’un des premiers espaces de coworking de la capitale qui a développé son concept dans d’autres villes allemandes et même à l’étranger. Sur le modèle de la Start Up on y trouve des open space mais aussi des espaces de détente et un café à la décoration originale. Je vous recommande d’ailleurs la cuisine, pas chère et savoureuse. On peut découvrir la Betahaus à l’occasion de visites guidées organisées tous les jeudi à 11h30. Mais la vraie force de la Betahaus sont les multiples rencontres, conférences et ateliers proposés, tant aux membres qu’aux personnes extérieures. Elles sont l’occasion de trouver des partenaires et d’acquérir de nouvelles connaissances dans les domaines de l’entrepreunariat. La location mensuelle est au tarif de 159 euros.

Plus d’infos ici !

betahaus

Photo : Max Knop

Agora Collective FERMÉ

Cer espace de coworking situé dans un havre de paix au milieu de Neukölln est fréquenté par de nombreux Français, mais aussi pas d’autres nationalités. En tout cas les connexions y sont fréquentes et l’espace a permis à de nombreux freelance de rencontrer des partenaires prêts à se lancer dans des projets communs. Le gros avantage de l’Agora est son joli jardin où l’on peut travailler à l’ombre des feuillages dès que le soleil pointe son nez. Sont aussi agréables le café, les salles claires et verdoyantes, ainsi que le mobilier vintage qui invite au travail. La location mensuelle est à 128 euros pour un temps partiel, 184 euros pour un temps plein. Le prix à la journée est de 16 euros.

Plus d’infos ici !

agora

Photo : Agora

BETT

Bett c’est le lit, l’endroit où l’on commence à travailler à peine éveillé mais les yeux endormis déjà attachés à l’écran de l’ordinateur. C’est aussi le nom d’un espace de coworking de designers situé à Schöneweide. Delia Fröhlich et Peter Rudolph ont loué une ancienne brasserie située au fond d’une cour pour se loger, mais aussi avec l’idée de transformer l’espace en coworking. De fait une école de design se trouve non loin et BETT accueille les étudiants, nouveaux et anciens diplômés de même que les designers et dessinateurs de tout horizon. On se sent comme à la maison au BETT, notamment dans la cuisine où tout le monde se retrouve pour les pauses cafés et les déjeuners. Les bureaux sont répartis sur les étages de la maison au style épuré mais chaleureux. Chaque mois un dîner est organisé et favorise les échanges entre la petite vingtaine de coworkers. Pour y avoir été invitée par l’une des membres j’ai trouvé l’ambiance très sympathique. Dommage que je sois moi-même nulle en design !
Tarif imbattable de 80 euros par mois.

BETT

Photo : BETT

Soba’s Office

Pour ma part j’ai la chance de travailler depuis des mois chez Françoise, une amie aux projets culino-vidéo douée pour mettre en relation les personnes talentueuses qui constituent son vaste réseau. En plus de me faire profiter de sa table de travail au milieu de son agréable salon Françoise rythme ma journée de labeur par des cafés, parts de tartes faite maison, déjeuners succulents et par la fameuse bière de 17h. En dehors de ses avantages gourmands c’est aussi pour son écoute et ses idées que je me plais à travailler chez Françoise. Manque de motivation ? Stress ? Voire remise en question métaphysique ? Un après-midi chez Françoise et me voilà regonflée à bloc ! Une aide indispensable lors de la rédaction de mon guide. En bonus : une terrasse avec piscine l’été, deux chats caractériels et France Inter en ambiance de fond. Françoise a décidé d’ouvrir ses portes à d’autres Freelance désireux de profiter de son espace de travail, de sa bonne humeur et de ses qualités tant humaines que culinaires. S vous êtes intéressé, contactez là ici !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sankt Oberholz

Ce café hipster à l’angle de la bouillonnante Rosenthaler Platz s’est peu à peu transformé en espace de coworking. Le café en lui-même est envahi par les clients cachés derrières leur ordinateur de taille différente mais offrant une vue imprenable sur leur travail, ou plutôt sur leur page Facebook. La musique assez forte devait empêcher tout cerveau de réfléchir. C’est pourquoi le Sankt Oberholz a ouvert un vrai espace de coworking à l’intérieur de son magnifique immeuble, séparé du tumulte du café. La location d’un bureau est accessible à partir de 159 euros par mois, café compris… et même 99 euros par mois pour si vos horaires de travail sont compris entre 18h et 10h du matin !

Plus d’infos ici !

sankt

Photo : Sankt Oberholz

Une Réponse à “Berlin, la reine du Coworking”

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha *