Une journée à Wedding

Quartier populaire, méconnu des touristes et habité par de nombreux artistes, Wedding garde son caractère au fil des années. Beaucoup prédisaient qu’il serait le nouvel arrondissement à la mode après Prenzlauer Berg, Neukölln ou Friedrichshain. Mais rien n’y fait, la gentrification n’a pas encore transformé l’ambiance de Wedding. On la découvre en marchant le long de la rivière Panke, en s’arrêtant à l’un de ses restaurants ou bars et en assistant à la série théâtrale dédiée au quartier.

Pour découvrir l’itinéraire idéal dans Wedding et d’autres bonnes adresses, téléchargez notre guide e-book consacré à Wedding et Moabit.

Le long de la Panke

La Panke est un petit cours d’eau qui traverse le quartier de Pankow (qui en tire son nom), puis celui de Wedding avant de rejoindre la Spree à Mitte. J’ai longtemps suivi son cours en vélo, quand j’habitais à Wedding et que je me rendais à mon travail. C’est une promenade très verte et agréable que j’ai décidé de refaire il y a quelques semaines.

Kolonie

Nous rejoignons la Panke au niveau de la station de S-Bahn Wollankstrasse. Mais perdons très vite son cours en entrant dans une Kolonie (= des jardins ouvriers) qui s’est installée en bordure de la rivière. Ambiance camping/guinguette/soirée disco quand nous arrivons à proximité de la « Kantine », le bar restaurant de la Kolonie où les propriétaires des jardins s’éclatent sur de la variété allemande. Ca donne envie d’être à la retraite et de passer du temps dans ces petits paradis verts où tout le monde se connait.

cimetière

Nous retrouvons la Panke qui se glisse sous le quartier Soldiner que certains comparent à Montmartre. Non pas que ce soit plein de touristes mais plutôt parce que c’est un quartier où de plus en plus de petites galeries s’installent du fait des faibles loyers. En ce dimanche la plupart sont fermées, il faudra guetter les évènements qui s’y tiennent pour les découvrir plus actives. On va faire un tour dans un joli cimetière puis on retrouve la rivière.

entrepôts

Bouffées vertes… puis après avoir traversé l’Osloer strasse on retrouve le passé industriel de Berlin en longeant d’anciennes usines de briques rouges reconverties en ateliers et entrepôts divers.

Et on arrive ainsi auprès des restes de Luisenbad, un complexe de bains thermaux dont il ne reste plus que quelques bâtiments et dont l’architecture détonne avec celle des immeubles alentours. Au 18ème siècle on avait découvert dans le quartier une source d’eau aux propriétés thermales (d’où le nom de Gesundbrunnen). En 1751 le pharmacien de Frédéric II, Dr. Heinrich Wilhelm Behm, obtint l’autorisation de construire des bains, les Luisenbad, du nom de la reine Luise qui vint une fois en cure. Aujourd’hui on y trouve une bibliothèque municipale.

De l’autre coté de la rue les Uffer Hallen longent la Panke. Ces anciennes écuries ont été utilisées jusqu’en 2006 par la BVG. Aujourd’hui il s’agit d’un centre culturel où les grandes surfaces sont utilisées pour des pièces de théâtre, des concerts ou des expositions.

On passe ensuite derrière le bâtiment baroque qui abrite un tribunal. Prenez la peine de faire un détour pour admirer sa façade.

Circuit à vélo le long de la Panke

La Panke continue, toujours bordée par la verdure mais aussi par les habitations. On traverse quelques rues jusqu’à tomber sur d’anciennes usines taguées à l’envie.

Après un pont, un parc et quelques centaines de mètre la rivière disparaît brutalement. On la cherche mais ne la retrouvons plus. A-t-elle été recouverte pour laisser la place à de nouvelles constructions ?

Pause café

Café Panke

Ce lieu caché dans une ancienne fabrique au bord de la Panke est idéal pour passer une bonne soirée ou déjeuner végétarien. Outre les soirées et les concerts, on y va aussi pour les expositions, les performances artistiques, les séances de cinéma, les forums de discussions… et l’ambiance, la déco, les vieux murs…

Gerichtstr. 23, Hof V. 13347, Wedding, Berlin

Schraders

Dans le quartier pavé autour de Leopold platz il y a presque un air de Prenzlauer Berg. Et du coup une bonne adresse brunch (et un peu bobo) : Le Schraders. Mieux vaut réserver pour s’assurer une place car le dimanche les tables sont prises d’assaut. Le brunch est bon et varié. Par contre j’ai vu des gens faire la queue et patienter ce qui m’a semblé un bon quart d’heure pour se servir les uns après les autres. Donc mieux vaut avoir une table avec vue sur le buffet pour surveiller le moment le plus propice. Un ami m’a dit avoir testé les burgers qui sont tous à 5 euros à partir de 18h le dimanche.

Malplaquetstraße 16b 13347 Berlin

Théâtre made in Wedding

Le théâtre spécial Wedding à Berlin
Crédit photo : Prime Time Theater

Voici plus loin un article que j’avais initialement écris pour Berlin Poche. J’étais allée à la représentation et avais eu comme une impression de déjà vu… De fait j’avais déjà assisté à la pièce de théâtre en 2005, quand j’avais habité 6 mois à Berlin et que je logeais à Wedding. L’originalité de la troupe et de la pièce est qu’il s’agit d’une série. Tous les mois sort un nouvel épisode représenté sur les planches. Les acteurs jouent plusieurs rôles à la fois et se changent en quelques minutes, incarnant un autre personnage. Si bien qu’on a l’impression qu’il y a une quinzaine d’acteurs sur scène au lieu de 5. A l’époque ils jouaient dans une pièce qui n’avait d’un théâtre que le nom. Aujourd’hui les fondateurs ont créés leur propre théâtre, le Prime Time Theater, et en sont à l’épisode 85 !

« Gutes Wedding, schlechtes Wedding (nom inspiré de la série Gute Zeichen, Schlechte Zeichen) est une sitcom théâtrale qui existe depuis déjà 10 ans. Les personnages récurrents évoluent à Berlin, dans le quartier de Wedding. Dans l’épisode 70 on parle problèmes de couples : la jolie Nicol doute de la fidélité de son mari, Murat le livreur de döner. Heureusement une animatrice de télé-réalité lui propose de tester son amoureux avec la complicité d’une bimbo blonde. Quant à Kalle il apprend qu’il hérite d’un demi-million d’euros à la condition de se marier sous 15 jours. Il tente de convaincre sa dulcinée Clara totalement opposée au mariage… Les personnages, les histoires et les décors défilent comme dans une vraie sérié télévisée (il y a même de fausses pubs entre les changements de décors). Surprise au salut, la troupe n’est composée que de 4 acteurs qui jouent pas moins de 12 rôles en tout. On admire leur capacité de travestissement, de changement de personnages… et d’accents. Bonus : une ambiance survoltée dans la salle et des sucreries à gagner avant le début de la pièce ! »

J’avais par la suite eu la chance de rencontrer les deux fondateurs, Constanze Behrends et Olivier Tautorat, couple sur les planches et dans la vie. Aussi sympas sur scène qu’autour d’un café ! Au départ leur objectif était d’attirer un public plus large au théâtre et, en tant qu’acteurs, de ne jamais s’ennuyer. Seulement 2 au début de ce projet fou en décembre 2003, la troupe s’est agrandie avec le succès immédiatement rencontré.

Niveau organisation ça carbure ! Quand Olivier tient la caisse le soir et chauffe le public, Constanze écrit elle l’épisode pendant la journée. Parallèlement aux représentations du soir de l’épisode en cours, la pièce suivante est répétée dans la journée pendant 15 jours. Et le rythme est aussi intensif sur scène puisqu’ils ne cessent de changer de costume.

Malgré le succès Constanze et Olivier sont toujours aussi simples ce qui les aide à continuer à amuser leur public avec leurs personnages si « normaux ». Ils ont d’ailleurs leurs habitués qui les suivent depuis l’épisode 1 !

Les deux acteurs habitent depuis longtemps à Wedding et apprécient ce quartier car il se développe lentement par rapport aux autres « Kiez ». Toutefois les épisodes ne se bornent pas à Wedding et les actions se sitent aussi à Prenzlauer Berg, Mitte, Charlottenburg… Il y a même un personnage français dans la pièce, signe que Constanze et Olivier font évoluer leur série en suivant l’air du temps.

Prime Time Theater
Müllerstrasse 163
Eingang Burgsdorfstr.
13353 Berlin-Wedding

Prêt(e) pour une nouvelle journée d’exploration ? Découvrez les quartiers de Marzahn, Pankow et Friedenau !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.